Charles Schwab va supprimer plus de 10% de ses effectifs

Frappé à double titre par la baisse généralisée des marchés boursiers - dans son activité et dans sa valorisation - Charles Schwab a confirmé les mauvaises nouvelles qu'il laissait entrevoir il y a une semaine : le groupe, qui a déjà supprimé 850 emplois, va licencier 2.750 à 3.400 personnes au cours des prochains mois, soit 11 à 13% de ses effectifs. Mais ces mesures arrivent trop tard pour l'empêcher d'afficher, pour le premier trimestre, des résultats inférieurs aux attentes. Le groupe table désormais sur un résultat d'exploitation de 110 à 120 millions de dollars sur les trois premiers mois de l'année, contre 323 millions sur la même période l'an dernier. Le résultat par action devrait tomber à 8 cents, contre 23 l'an dernier, pour un chiffre d'affaires de 1,2 milliard de dollars, en recul de 30%. Le résultat net, lui, ne devrait pas dépasser 6 à 7 cents par action, contre 22 l'an dernier. Le consensus des analystes s'établissait jusqu'à présent à 13 cents. "Alors que nos fondamentaux commerciaux - nouveaux comptes et nouveaux actifs gérés - se tiennent convenablement, les incertitudes auxquelles font face les investisseurs pèsent sur le chiffre d'affaires et la rentabilité du premier trimestre", explique David Pottruck, président du groupe. La semaine dernière, Schwab avait annoncé un recul de 31% du nombre de transactions effectuées par ses clients en février.L'essentiel du nouveau plan social entrera en application au cours du deuxième trimestre, précise Charles Schwab, qui prévoit d'inscrire dans ses comptes une charge exceptionnelle de 70 à 100 millions de dollars. L'objectif du groupe est de réduire ses dépenses de 40 à 45 millions de dollars par trimestre.Quelques minutes après l'ouverture du New York Stock Exchange, l'action Charles Schwab cédait 6,54% à 14,86 dollars, son plus bas niveau depuis plus de deux ans. Le titre valait plus de 50 dollars il y a un an.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.