La Société Générale taille dans ses effectifs londoniens

1 mn

Moins d'introductions en Bourse, peu d'opérations de fusion-acquisition, des Bourses déprimées... Les temps sont durs pour les divisions "investissement" des établissements bancaires, surtout après une année 2000 qui avait atteint dans ces domaines des niveaux records. La Société Générale l'avait souligné à la mi-mai lors de la présentation de ses résultats trimestriels. A l'époque, la banque dirigée par Daniel Bouton avait indiqué que son activité banque d'investissement avait enregistré un recul de son chiffre d'affaires de 19,6% au premier trimestre de son exercice par rapport à la même période de l'année précédente et une division par deux de son bénéfice à 231 millions d'euros. Dans ce contexte, il n'y a rien d'étonnant à ce que des mesures de retructurations soient prises. C'est ce que vient d'annoncer la Société Générale, qui va supprimer environ 10% de ses effectifs sur le marché "actions" à Londres, dans le cadre de la réorganisation de ce métier en Europe. La Société Générale, qui réfléchissait à un redéploiement de ses effectifs dans ce métier, fortement affecté par une mauvaise conjoncture au premier trimestre, a décidé "dans une approche pan-européenne de ce métier" de supprimer 67 emplois à Londres sur les 680 existants, a ainsi indiqué un porte-parole de la banque française à l'AFP. Comme pour l'ensemble des établissements financiers (voir article ci-contre), la faiblesse des marchés boursiers ces derniers mois a particulièrement pesé sur les activités de banque d'investissement. Pour mémoire, on notera que le Nasdaq perd près de 18% depuis le début de l'année, le Dow Jones recule de plus de 3%, et le CAC40 de 14%. latribune.f

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.