Infogrames plonge de 10% avant ses semestriels

Sur un marché des jeux vidéo qui n'en finit plus de s'enfoncer dans la crise, les résultats semestriels d'Infogrames peuvent-ils réserver une bonne surprise ? Les investisseurs ne semblent pas y croire, comme en atteste le nouveau plongeon de l'action lundi. En baisse de 10,18% à 15 euros à la clôture, celle-ci revient tout près de son plancher annuel du 2 mars dernier.Car le groupe devrait rester dans le rouge au premier semestre de son exercice 2000/2001 (juillet/décembre 2000), après avoir déjà enregistré une perte de plus de 20 millions d'euros en 1999/2000. "Tout le monde a fait une croix sur les résultats d'Infogrames cette année", explique l'analyste d'un courtier parisien interrogé par Reuters. Comme ses concurrents, Infogrames a été confronté à une demande déprimée par la transition vers une nouvelle génération de consoles. Malgré l'enthousiasme qu'elle a suscité lors de sa sortie, la PS2 de Sony n'a pas été suffisamment diffusée pour relancer la demande de jeux vidéo en fin d'année dernière.Conséquence, les ventes d'Infogrames, à l'instar de celles de ses principaux concurrents, ont été beaucoup moins fortes qu'espéré lors de la période décisive des fêtes de Noël. La croissance de 26,4% du chiffre d'affaires du groupe lyonnais au premier semestre 2000/2001 n'a été rendue possible que par l'intégration des ventes de GT Interactive, l'éditeur américain acquis par Infogrames en novembre 1999.Au-delà des craintes suscitées par la publication des comptes semestriels, Infogrames pâtit lundi d'un contexte boursier très hostile aux valeurs de l'industrie des jeux vidéos après la publication du chiffre d'affaires extrêmement décevant de Kalisto Entertainement. La société bordelaise, incotable lundi, a annoncé des ventes dix fois inférieures à ses prévisions pour son exercice 2000.latribune.f

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.