Valtech accélère sa dégringolade

Un bon premier trimestre 2001, une acquistion jugée pertinente: Valtech n'a pas démérité depuis le début de l'année. Pourtant, au cours des trois dernières séances, l'action du groupe de conseil en e-business a constamment traîné en queue de peloton. Jeudi, elle a reculé de 7,05% à 5,67 euros, dans de gros volumes (près de 1,8 million de titres échangés). Depuis la clôture de lundi soir, le groupe a vu sa valorisation fondre d'un quart.Si le contexte boursier morose n'a pas aidé Valtech, c'est surtout une note d'analyse de la Deutsche Bank, mardi, qui a instillé le doute dans l'esprit des investisseurs. L'intermédiaire financier a abaissé sa recommandation sur la valeur, passant d'"acheter" à "performance en ligne". "Nous réduisons nos prévisions à la suite d'une discussion avec le management pour tenir compte des difficultés persistantes sur ses principaux marchés", indiquait la banque allemande. Le lendemain, c'est la société de Bourse ETC qui a dégradé la valeur, passant d'"accumuler" à "alléger".Les inquiétudes des analystes sont d'autant plus vives que l'agence Web a déjà dû abaisser ses objectifs de croissance en février, à l'occasion de la présentation de ses résultats annuels. Elle avait alors dit tabler sur une croissance organique de 50 % en 2001, contre 60 % annoncé à l'automne 2000, en raison de son exposition en Amérique du Nord, où Valtech réalise 30 % de son activité. Cet « ajustement » avait déjà entraîné une forte baisse du titre.La stratégie de croissance externe de Valtech continue par contre de séduire. Le groupe a annoncé lundi l'acquisition de la société de conseil en logistique Axelboss Consultats. "Nous voyons [ce rachat] comme une avancée stratégique positive, qui devrait être relutive en 2001", a indiqué la Deutsche Bank dans sa note d'analyse. Valtech n'a toutefois donné aucune indication sur l'impact financier de ce rachat, indiquant seulement qu'il avait été réalisé exclusivement par échange d'actions sur la base de 2,5 fois le chiffre d'affaires d'Axelboss Consultants, c'est à dire 21,75 millions d'euros. Pour la société de Bourse Wargny, "cette acquisition est pertinente d'un point de vue stratégique [car] elle renforce Valtech dans l'activité de supply chain management en forte croissance". Les analystes de Wargny estiment que "l'impact sur les marges du groupe et le bénéfice net par action devrait être marginal".latribune.f

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.