Plombé par Alcatel, le CAC 40 finit la séance en baisse de 1,32%

Le projet de rapprochement d'Alcatel et de Lucent ne satisfait décidément pas les investisseurs. Vendredi, l'équipementier télécoms français a une nouvelle fois décroché de plus de 6%, entraînant l'indice CAC 40 sous les 5.600 points. La Bourse de Paris finit donc la séance sur une baisse de 1,32% à 5.581,94 points, ce qui fait basculer le bilan de la semaine dans le rouge (-1%). Depuis le début de l'année, le CAC 40 accuse une baisse de 5,81%.Sur les quarante valeurs de l'indice phare de la Bourse de Paris, six seulement ont terminé la séance en territoire positif : Alstom, Danone, Peugeot, STMicroelectronics, Suez et Valeo. L'indice du Nouveau Marché affiche quant à lui un repli de 0,08% à 1 849,42 points. Le volume des transactions, qui totalise 3,1 milliards d'euros sur le SRD, reste faible en raison de l'absence de nombreux intervenants en cette période d'Ascension. Les autres places européennes sont également mal orientées, l'Euro Stoxx 50 cédant 1,37%. Le FTSE-100 perd 0,44% à la clôture du marché londonien, tandis qu'à Francfort, le Dax cède 0,87%. Les investisseurs se consacrent à l'examen de leurs positions, d'autant que les places anglo-saxonnes seront fermées lundi. A la veille d'un week-end prolongé en raison du Memorial Day, les opérateurs américains semblent décidés à alléger leurs positions. A 17h30, le DJIA perd 0,8%, le S&P-500 0,9% et le Nasdaq Composite 1,25%. La croissance américaine a progressé sur un rythme annuel de 1,3% lors des trois premiers mois de l'année, contre +2% en première estimation, tandis que les économistes interrogés par Reuters tablaient sur une croissance ramenée à 1,5%. Ces chiffres sont cohérents avec ce qu'a déclaré hier le président de la Fed. Alan Greenspan a en effet dit au cours d'un dîner du Club économique de New York, que la période de ralentissement économique n'était pas terminée, et que l'économie américaine pourrait ralentir plus fortement que prévu. Il a toutefois ajouté que les cinq baisses de taux déjà décidées depuis le début de l'année devraient soutenir fortement la conjoncture à la fin de l'année. Le président de la Fed a en outre laissé entendre que le cycle de baisse des taux n'était pas terminé. Les marchés se demandent donc s'il faut se réjouir de nouvelles baisses de taux ou s'il faut déplorer que la conjoncture soit plus atone que prévu. VALEURS DU JOUR A PARIS (Cours de clôture)Alcatel pèse lourdement sur l'évolution du CAC40. Le titre chute de 6,85% à 31,95 euros, dans un très fort volume de plus de 13 millions de pièces. Après sa stabilisation hier, le titre pâtit notamment des attentes d'une annonce de sa fusion avec l'américain Lucent Technologies.Le marché en général est mal orienté: Thales perd 3,78% à 47,40 euros, Aventis 1,87% à 83,75 euros, Cap Gemini 2,31% à 144 euros, Casino 3,02% à 99,60 euros, France Télécom 1,04% à 71,25 euros.Club Méditerranée lâche 3,36% à 79,20 euros, alors que Merrill Lynch, qui anticipe des résultats semestriels décevants, revoit en baisse de 25% sa prévision de bénéfice du Club Méditerranée pour 2001, à 2,86 euros par action, contre 3,80 auparavant. Le secteur bancaire reste sous pression. Crédit Lyonnais évolue sur une note irrégulière au lendemain de résultats trimestriels en ligne avec les attentes du marché. Le titre perd 1,82% à 40,55 euros. Société Générale cède 0,54% à 73,05 euros, tandis que BNP Paribas perd 1,71% à 103,30 euros. D'après le Financial Times, BNP Paribas aurait renoncé à prendre une participation minoritaire dans la 4ème banque de Singapour, Overseas Union Bank, en raison de problèmes réglementaires. Le secteur des assurances est également chahuté : Axa et AGF perdent respectivement 2,54% à 34,60 euros et 2,87% à 66 euros.Parmi les hausses, on distingue les para-pétrolières qui font l'objet d'une forte activité, sur des spéculations récurrentes qui relancent les interrogations sur une possible prise de contrôle de Coflexip (+4,65% à 177,90 euros) par Technip (+2,37% à 173,20 euros). Isis prend pour sa part 3,70% à 123,40 euros et Bouygues Offshore 0,85% à 59,05 euros. Mais TotalFinaElf perd 1,02% à 174,20 euros.Sur le Nouveau Marché, Wavecom bondit de 3,55% à 43,80 euros. Le titre a bénéficié cette semaine de l'annonce d'une commande par Magneti Marelli, groupe italien de composants automobiles appartenant au groupe Fiat.Victoire Multiméd
Replay - Transition Forum 2022

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.