Avenir Telecom résiste à la déprime du marché du mobile

Après la publication, en mars dernier, de résultats semestriels rassurants, Avenir Telecom revient aujourd'hui à la charge en annonçant un chiffre d'affaires sur neuf mois meilleur que prévu. Certes, la croissance des ventes du groupe ralentit fortement: sur le seul troisième trimestre de l'exercice 2000/2001 (janvier/mars 2001), le chiffre d'affaires n'a augmenté que de 6% à 227,6 millions d'euros, alors qu'il avait crû de 36% au cours du premier semestre.Pour autant, Avenir Telecom a plutôt fait preuve de résistance face à un marché du mobile qui s'est effondré de plus d'un tiers d'une année sur l'autre. Dans son communiqué de presse, Avenir Telecom indique avoir "anticipé le ralentisement de la croissance du marché français téléphone mobile", et y avoir répondu par un développement accéléré à l'international et la mise en place d'une offre Internet. Cette dernière se présente sous la forme d'un pack comportant un ordinateur et un abonnement à Internet d'une durée de 36 mois, ce qui assure une certaine récurrence du chiffre d'affaires. Sur les neuf premiers mois de l'année, le distributeur a ainsi réalisé 18% de son chiffe d'affaires dans Internet.L'incursion dans ce nouveau domaine d'activité a toutefois eu un coût pour Avenir Telecom. L'entreprise, qui a dégagé un bénéfice d'exploitation de 31,1 millions d'euros sur son activité de distribution de terminaux mobiles au cours du premier semestre 2000/2001 (juillet/décembre 2000), a par contre essuyé une perte de 17,2 millions d'euros dans Internet. Au total, la marge d'exploitation du groupe a chuté de 60% d'une année sur l'autre, passant de 6,3% du chiffre d'affaires au premier semestre 1999/2000 à 2,5% sur la même période de l'exercice 2000/2001.Mais cette érosion de la rentabilité est aujourd'hui dans le cours: l'année dernière, le titre Avenir Telecom a perdu plus de 70% de sa valeur en Bourse. Depuis le début de 2001, les choses se sont stabilisées: à la faveur d'une envolée de 11,88% vendredi, l'action Avenir Telecom revient exactement à son niveau du 1er janvier, alors que le Nouveau marché a dans le même temps perdu plus de 37%.latribune.f

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.