Inquiétudes sur les résultats trimestriels du Lyonnais

Après un exercice 2000 sous le signe de la profitabilité, le Crédit Lyonnais risque de subir cette année les conséquences du ralentissement économique et de la déprime des marchés financiers. Jean Peyrelevade, président de la banque, a annoncé lors de l'assemblée générale des actionnaires que les résultats du premier trimestre 2001 seront "en retrait sensible" par rapport à ceux des trois premiers mois de 2000 tout en étant "en ligne" avec la tendance constatée au second semestre.Il a rappelé que le premier semestre 2000 avait bénéficié d'une conjoncture "exceptionnellement bonne" du fait notamment de marchés boursiers très porteurs. Par contre, les trois premiers mois de 2001 ont été marqués par une amplification du recul des marchés amorcée au second semestre 2000 et par les effets du ralentissement de l'économie américaine. D'ores et déjà, les établissements financiers américains ont annoncé, pour le premier trimestre 2001, des bénéfices en forte baisse, en raison notamment de la contraction des activités de marché (introductions en Bourse, augmentations de capital, fusions-acquisitions)."Dans ce contexte, le premier trimestre de l'année 2001 sera très naturellement en retrait sensible par rapport à la même période l'année passée", a dit le président. A l'issue du premier trimestre 2000, le Crédit Lyonnais avait annoncé un résultat d'exploitation de 601 millions d'euros, en hausse de 64,6%, et un résultat net de 302 millions d'euros. "Il devrait se situer en ligne avec la tendance constatée au deuxième semestre", a par ailleurs indiqué Jean Peyrelevade.A environnement inchangé, Jean Peyrelevade a indiqué que le résultat 2001 devrait cependant "progresser de manière significative" par rapport à celui de 2000. Il a cité pour 2000 le chiffre de 730 millions d'euros, qui s'entendait après une charge exceptionnelle de 259 millions relative au coût de son prêt à l'EPFR.A la Bourse de Paris, le titre Crédit Lyonnais a réagi négativement à ces informations. L'action a reculé de 4,35% sur la séance de mercredi à 41,59 euros à la clôture alors que l'indice Euro Stoxx du secteur bancaire limite dans le même temps son recul à 1,6%. Depuis le début de l'année, le titre Crédit Lyonnais affiche par contre un gain de près de 12%.latribune.fr, avec Reute

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.