Hausse symbolique à Paris

C'est à la faveur d'une réduction des pertes des indices boursiers outre-Atlantique que la Bourse parisienne a pu afficher un gain marginal de 0,03% à 5.455,55 points en clôture. Des statistiques américaines sur l'emploi inquiétantes ont alimenté les incertitudes des investisseurs. L'économie américaine a perdu 223.000 emplois en avril, portant le taux de chômage à 4,5%, contre 4,3% à la fin du mois précédent. Les analystes réunis au sein du consensus Reuters tablaient sur 5.000 créations d'emplois, et misaient sur un taux de chômage de 4,4%. Par ailleurs, le salaire horaire moyen a progressé de 0,4%, contre des anticipations à +0,3%, après une progression de 0,4%. En séance, l'indice parisien a évolué dans une fourchette comprise entre 5.502,71 et 5.378,36 points. Le volume de la journée a porté sur 6,2 milliards d'euros négociés sur le SRD. D'un vendredi sur l'autre, la Bourse de Paris inscrit une moins-value de 2,16%.De son côté, l'indice du Nouveau Marché a cédé 0,66% à 1.817,56 points tandis que l'Euro Stoxx 50 a progressé de 0,21% à 4.410,76 points. Le Dow Jones reprenait 0,31% à 10.829,89 points au moment de la clôture des Bourses européennes tandis que le Nasdaq perdait encore 0,17% à 2.142,46 points.VALEURS DU JOUR (cours de clôture)Sur le front parisien des valeurs, le feuilleton Schneider/Legrand s'est poursuivi vendredi. Suspendus de cotation jeudi, Schneider Electric cède 2,10% à 72,35 euros et Legrand 3,84% à 230,30 euros. Les deux protagonistes ont déclaré jeudi "prendre acte" de la décision de la Cour d'appel de Paris qui a annulé la décision du Conseil des marchés financiers ayant déclaré recevable l'OPE de Schneider sur Legrand, tout en précisant qu'ils "examineront les différentes possibilités créées par cette décision". Le titre Legrand ADP, en revanche, bondit de 8,90% à 167,70 euros.Pour son entrée dans le CAC 40, Orange, qui remplace Equant, a enregistré une baisse de 0,89% à 11,10 euros. TF1 qui a publié jeudi soir un chiffre d'affaires consolidé en hausse de 14,7% à 577,5 millions d'euros au premier trimestre 2001, chute de 5,65% à 42,55 euros après avoir été suspendu de cotation. Ce chiffre d'affaires est inférieur aux attentes du marché. Le titre souffre par ailleurs d'un manque de visibilité à court terme.Bouygues Offshore de son côté enregistre une hausse de 7% de son chiffre d'affaires au premier trimestre 2001, à 248,8 millions d'euros contre 232,7 millions d'euros sur les trois premiers mois de 2000. Le titre progresse de 2,10% à 56 euros.Club Méditerranée, qui a annoncé l'acquisition prochaine de Gymnase Club (38 clubs en propres, 147 clubs franchisés, 15 implantations en entreprises ainsi que les activités annexes) pour un montant de 41,16 millions d'euros, a vu la valeur de son action se replier de 0,67% à 74,55 euros. BNP Paribas maintient à "sous-performance" sa recommandation sur le titre.Le chiffre d'affaires trimestriel de Cap Gemini s'affiche à 2,214 milliards d'euros, en hausse de 105,2% par rapport à celui réalisé au premier trimestre 2000. A taux de change et périmètre constants, la croissance du chiffre d'affaires est de 7,6%. UBS Warburg maintient sa recommandation Conserver sur le titre mais abaisse son objectif de cours de 140 à 125 euros, jugeant ces résultats "décevants". Le titre, incotable en début de journée en raison de problèmes techniques, plonge de 8,42% à 137 euros.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.