Le plan américain de réductions d'impôts entériné

George W. Bush a son arme contre le ralentissement économique. Samedi, le Congrès a définitivement adopté le plan de réduction d'impôts défendu par l'administration présidentielle, qui devrait aboutir à une baisse de 1.350 milliards de dollars de la pression fiscale sur onze ans. "C'est un jour historique", a déclaré le président Bush en notant que ce plan, non seulement "réduit les impôts sur le revenu de tous ceux qui en payent", mais permet également de "favoriser une relance importante de notre économie".Le projet de loi avait donné lieu la veille dans la soirée à un compromis entre républicains et démocrates au Congrès, notamment sur les taux d'imposition, la disparition progressive de l'impôt sur les successions ou sur les déductions et abattements divers.Jusqu'au bout, les démocrates ont dénoncé un projet de loi qui repose sur des hypothèses avec des réductions d'impôts uniquement financées par des excédents budgétaires potentiels. Les démocrates jugent ce pari risqué car totalement aléatoire en raison des incertitudes entourant la santé de l'économie américaine et sa capacité à dégager des excédents pour le budget fédéral.Les républicains ont repoussé les arguments de leurs adversaires en parlant de victoire ou, comme le sénateur Orrin Hatch (Utah), "d'un moment historique". Pour le président de la commission paritaire pour la Chambre, le républicain J.C. Watts (Oklahoma), le vote de ce projet de loi "est une victoire majeure pour les Américains".Après le compromis vendredi soir, le président Bush avait indiqué qu'il signerait le projet de loi sur les réductions d'impôts, véritable "pièce maîtresse de notre plate-forme politique", qui laissera plus d'argent "dans les poches des contribuables pour épargner et investir".Le président Bush a indiqué que dès l'été ou à l'automne, les Américains vont se voir rétrocéder un chèque de 300 dollars pour les célibataires, 500 dollars pour une famille monoparentale et 600 dollars pour un couple marié.Tous les taux d'imposition vont être réduits, excepté pour la tranche de revenu la plus basse. Le taux d'imposition maximum de 39,6% va être ramené à 35%. La déduction forfaitaire pour les enfants va être progressivement augmentée pour passer de 500 dollars actuellement à 1.000 dollars en 2010.avec AFP
Replay - Transition Forum 2022

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.