Net recul des bénéfices du Crédit Lyonnais au premier trimestre

Comme annoncé par son président Jean Peyrelevade le 2 mai dernier, les résultats du 1er trimestre du Crédit Lyonnais ont été en "retrait sensible" par rapport à ceux de la période correspondante de 2000. Parfaitement en ligne avec les attentes des analystes, le résultat net de l'établissement financier a baissé de 13,9% à 260 millions d'euros. Si ce recul est inférieur à celui enregistré par la Société Générale (-23%), c'est avant tout parce que le Crédit Lyonnais avait intégré au premier trimestre 2000 une charge de 67 millions d'euros liée au coût du prêt à l'EPFR, l'établissement public chargé de financer la structure de défaisance de la banque. Hors cet élément non-récurrent, le bénéfice net du Lyonnais aurait chuté de 29,5% entre le premier trimestre 2000 et le premier trimestre 2001, ce qui constitue la moins bonne performance parmi les grandes banques françaises cotées.Le résultat brut d'exploitation du groupe de Jean Peyrelevade a de son côté accusé un repli de près d'un quart (-24,6%), à 607 millions d'euros. A titre de comparaison, BNP Paribas s'était octroyé une progression de 3% à 1,73 milliard d'euros et la Société Générale avait essuyé une chute de 27,5 %, à 853 millions d'euros. En ce qui concerne le volume d'activité, le produit net bancaire du Crédit Lyonnais a fléchi de 9%, contre une hausse de 5,8% pour BNP Paribas et une baisse de 6,4% pour la Société Générale.Le résultat trimestriel du Crédit Lyonnais a été affecté par le très fort recul du bénéfice net des activités de banque de financement et d'investissement. Celui-ci n'a pas dépassé 69 millions d'euros au cours du premier trimestre 2001, soit un recul de 61,6% par rapport aux trois premiers mois de l'année dernière. La déprime des marchés financiers a notamment pesé sur les bénéfices liés aux activités de courtage, aux marchés primaires actions et à la banque de financement.Les autres métiers du Lyonnais ont mieux résisté, avec une hausse de 14,3% à 114 millions d'euros des bénéfices en banque de détail en France et de 10,8% à 58 millions d'euros du résultat net en gestion d'actifs.Le titre Crédit Lyonnais avait été sous pression mercredi avant la publication de ses résultats trimestriels, finissant la séance sur un recul de 2,59% à 41,3 euros. Jeudi, le titre s'est stabilisé, terminant parfaitement inchangé. Dopé par les spéculations sur une éventuelle bataille boursière pour sa reprise, il s'adjuge toujours une confortable progression de 11,02% depuis le début de l'année.latribune.f
En direct dès 8h30 - Une époque formidable

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.