Dégagements bénéficiaires à l'ouverture de la Bourse de Paris

Après une ouverture en baisse de 0,46% à 5 580,73 points, la Bourse le Paris creuse légèrement ses pertes dans les premières minutes de la séance. Vers 9h15, l'indice CAC 40 recule de 0,59% à 5.573,22 points alors que l'effet de surprise lié à la décision de la Banque centrale européenne de réduire ses taux d'intérêt retombe. Ces prises de bénéfices interviennent après un gain de 2,08% hier, qui avait permis à la place parisienne de repasser au-dessus du seuil des 5.600 points.Les autres places européennes sont également mal orientées en début de journée, l'Euro Stoxx 50 cédant 0,64%. La Bourse de Francfort ouvre quasi-stable, l'indice Dax perdant 0,06% dans les tout premiers échanges. Le Footsie des cent principales valeurs britanniques cède quant à lui 0,05% à l'ouverture.Dans l'immédiat, les marchés attendent les prix à la production et les ventes de détail du mois d'avril aux Etats-Unis à 14h30 et l'indice de confiance de Michigan, qui sera publié à 16h00. Les attentes du marché pour ces trois chiffres sont à, respectivement, +0,4%, +0,2% et 87,6. Ces statistiques seront décisives pour la décision de la Réserve fédérale américaine sur les taux lors de sa réunion de mardi prochain. Outre-Atlantique, le Dow Jones a progressé de 0,4%, soutenu par la hausse des taux européens et par l'annonce par plusieurs distributeurs de ventes meilleures que prévu en avril. Mais le Nasdaq, qui affichait un gain de 0,44% au moment de la clôture de Paris, soutenu par des commentaires positifs de brokers concernant les fabricants d'équipements pour semi-conducteurs, a finalement terminé en baisse de 1,29%. A Tokyo vendredi, les investisseurs se sont mis en quête de bonnes affaires après trois séances consécutives de baisse. L'indice Nikkei 225 (+0,19% à 14 043,92 points) a toutefois clôturé sans grand changement, les inquiétudes suscitées par les résultats des entreprises et la politique économique du gouvernement compensant l'optimisme suscité par la baisse surprise des taux d'intérêt de la BCE. Les valeurs liées à l'informatique ont bénéficié de la révision à la hausse de la notation d'investissement de six équipementiers américains du secteur par Morgan Stanley. LES VALEURS DU JOUR A PARISPechiney pourrait souffrir de la reprise dans la presse de déclarations de son président selon lesquelles le bénéfice du groupe avant impôts pourrait baisser de 35 millions d'euros sur l'année si le prix de l'aluminium se situe en moyenne à 1 550 dollars la tonne, soit 50 dollars de moins qu'anticipé par le groupe.CNP a annoncé une baisse de 13,7% de son chiffre d'affaires au premier trimestre 2001, à 4 708 millions d'euros. L'assureur se donne pour objectif un chiffre d'affaires stable pour l'ensemble de l'exercice 2001 pour parvenir à une hausse du un résultat net hors éléments non récurrents de 10%. Bolloré a enregistré un chiffre d'affaires de 1,13 milliard d'euros au premier trimestre 2001 contre 1,04 milliard un an plus tôt. De son côté, sa maison-mère Bolloré Investissement a publié un chiffre d'affaires trimestriel de 1,33 millions d'euros contre 1,23 milliard. Infogrames Entertainment a annoncé un chiffre d'affaires de 139,5 millions d'euros (+12%) pour le trimestre clos le 31 mars, troisième de son exercice, portant à 489,3 millions le chiffre d'affaires des neuf premiers mois (+22%). L'éditeur de jeux vidéo prévoit une activité "très soutenue" au quatrième trimestre. Sur le front du Nouveau Marché, Alten a publié pour le premier trimestre un chiffre d'affaires en hausse de 36,5%, à 60,4 millions d'euros, avec une croissance organique de 30%.Victoire Multiméd
En direct - Transition Forum 2022

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.