Le recul d'Alcatel pèse sur la tendance à la mi-journée

Après avoir ouvert en repli de 0,1%, le CAC 40 a creusé ses pertes lors de la première heure de cotation, passant même temporairement sous le seuil de 5.600 points. A la mi-journée, l'indice vedette de la Bourse de Paris affiche un recul de 0,83% à 5.609,41 points, ce qui le renvoie légèrement dans le rouge depuis le début de la semaine (-0,55%). L'indice du Nouveau Marché reste bien orienté avec une progression de 0,37% à 1.857,91 points. Les échanges sont peu étoffés en cette période d'Ascension et dans l'attente des indicateurs économiques américains du jour. "Comme hier, il n'y a pas grand monde", commente un opérateur en faisant référence à la décision de nombreux investisseurs de faire le pont de l'Ascension en dépit de l'ouverture des marchés (Reuters). Les investisseurs attendent la publication d'indicateurs économiques américains importants alors que les inscriptions hebdomadaires au chômage et les ventes de logements neufs ont déçu jeudi. Sont attendus à 14h30 la première révision du PIB au premier trimestre puis, à 16h00, les commandes de biens durables, l'indice de l'Université du Michigan et les ventes de biens immobiliers anciens.Les principales places européennes sont également mal orientées, l'Euro Stoxx 50 cédant 0,6%. Le FTSE-100 de Londres recule de 0,5%, sous le poids des valeurs bancaires après que UBS Warburg a dégradé le secteur. Les volumes restent cependant modestes, ce qui pourrait provoquer des variations de cours exagérément fortes, selon certains opérateurs (DJ News). A Francfort, le Dax cède 0,4%, miné par Deutsche Telekom et E.ON. Des professionnels craignent que la journée soit principalement consacrée à la fermeture de positions, alors que les marchés américains et britannique seront fermés lundi. VALEURS DU JOUR A PARIS (Cours vers 11h45)Le marché, atone en l'absence de nombreux intervenants, est marqué par la rechute d'Alcatel après sa stabilisation de la veille. Le titre perd 4,58% à 32,73 euros, sur fond de poursuite des discussions avec Lucent, et pèse lourdement sur l'évolution du CAC40. Les TMT sont irrégulières : Havas Advertising abandonne 2,37% à 16,09 euros, Dassault Systemes 0,95% à 57,65 euros, Lagardère 1,15% à 64,50 euros, Bouygues 1,30% à 45,60 euros, France Télécom 0,63% à 71,55 euros. En revanche, Bull prend 3,19% à 3,23 euros, Cap Gemini 0,41% à 148 euros et STMicroelectronics 0,75% à 47,25 euros.Le secteur bancaire reste sous pression. Crédit Lyonnais évolue sur une note irrégulière deux jours après la publication de résultats trimestriels en ligne avec les attentes du marché. Le titre perd 1,69% à 40,60 euros. Société Générale reste quasi inchangée à 73,40 euros (-0,07%), tandis que BNP Paribas perd 1,33% à 103,70 euros. D'après le Financial Times, BNP Paribas aurait renoncé à prendre une participation minoritaire dans la 4ème banque de Singapour, Overseas Union Bank, en raison de problèmes réglementaires. Le secteur des assurances est également mal orienté : Axa et AGF perdent respectivement 1,69% à 34,90 euros et 2,35% à 66,35 euros.Les valeurs para-pétrolières sont en revanche très entourées : Coflexip progresse de 3,76% à 176,40 euros, Isis de 2,86% à 122,40 euros et Bouygues Offshore. Mais TotalFinaElf perd 1,19% à 173,90 euros.Sur le Nouveau Marché, Wavecom bondit de 5,67% à 44,70 euros. Le titre a bénéficié cette semaine de l'annonce d'une commande par Magneti Marelli, groupe italien de composants automobiles appartenant au groupe Fiat.Victoire Multiméd
Replay - Transition Forum 2022

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.