Le Nikkei tiré vers le bas par les chiffres du PIB

 |  | 300 mots
Lecture 1 min.
Après une décennie de quasi-stagnation, l'incapacité de l'économie japonaise à retrouver le chemin de l'expansion continue de pénaliser les marchés boursiers nippons. Lundi, après l'annonce d'un recul inattendu de 0,2% du PIB au 1er trimestre de l'année calendaire, l'indice Nikkei a fini la séance en baisse de 1,5% à 13.226,48 points. L'indice élargi TOPIX a mieux résisté avec un recul de 0,64% à 1.309,75 points. Le volume des échanges a été peu étoffé, avec 700 millions d'actions échangées, contre 1.582 millions la veille."Les investisseurs ont été découragés par les chiffres du PIB et aussi par la baisse enregistrée vendredi par les marchés américains", a commenté Kazunori Jinnai, de Daiwa Securities SMBC, interrogé par l'AFP. Le Dow Jones a baissé de 1% vendredi et le Nasdaq de 2,2%. "Les chiffres (du PIB japonais) étaient globalement conformes à l'attente du marché, mais ils ont conforté les investisseurs dans leur pessimisme sur l'économie nationale", a encore estimé M. Jinnai. "Les titres de haute technologie sont demeurés faibles, ce qui a contribué à déprimer le marché dans son ensemble", a-t-il ajouté.Selon les courtiers, les pressions à la vente se sont renforcées en fin de séance, alors que les inquiétudes concernant l'économie japonaise se précisaient. "Les intervenants se posent maintenant des questions sur les fondamentaux de l'économie japonaise", a estimé Masatoshi Sato, de Mizuho Investors Securities, "en premier lieu sur le problème des mauvaises créances. Tant qu'il ne sera pas résolu, on n'assistera pas à une véritable reprise de la Bourse".Les valeurs de haute technologie ont compté parmi les perdantes de la journée. Fujitsu a perdu 2,5% à 1.436 yens, NEC 3% à 1.842 yen, Sony 0,3% à 9.180 yens en dépit de l'annonce lundi du lancement de sa branche de services bancaires par Internet.avec AFP

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :