Séance mitigée à Wall Street

 |  | 570 mots
Lecture 3 min.
Les indices Le Nasdaq a fini en hausse de 8,26 points à 2.313,85 points, son plus haut niveau depuis le 20 février, et le DJIA a perdu 80,68 points à 11.257,24 points. Le Standard and Poor's 500, qui regroupe un plus grand nombre d'entreprises, a fini en léger repli de 3,45 points (-0,26%), à 1.309,38 points.La tendanceLe Nasdaq est parvenu, grâce à la fermeté de certains grands noms de la haute technologie, comme Cisco Systems et Microsoft, à enregistrer six séances consécutives de hausse et à terminer à son plus haut niveau depuis 3 mois. Wall Street s'est en revanche repliée en raison de prises de bénéfices, le DJIA s'étant approché la veille de son record absolu affiché le 14 janvier 2000.Les investisseurs se sont également tenus sur la réserve en attendant que le Congrès achève ses travaux sur l'adoption d'une baisse massive des impôts demandée par le président George W. Bush et qui serait la deuxième plus importante jamais approuvée aux Etats-Unis. Le Sénat devait se prononcer mardi sur un projet de loi fiscal, prévoyant une baisse des impôts de l'ordre de 1.350 milliards de dollars sur onze ans. Ce vote, attendu initialement lundi a été finalement reporté devant l'obstruction de sénateurs démocrates. Quant à la Chambre des Représentants, où les républicains disposent d'une majorité plus nette qu'au Sénat, elle a adopté depuis mars trois projets de lois de fiscalité totalisant 1.600 milliards de dollars sur dix ans en baisses d'impôts, comme l'avait réclamé le président Bush. Les deux versions devraient être conciliées lors de négociations entre les deux chambres avant la fin de la semaine. Le président George W. Bush, qui a fait de sa politique fiscale la clef de voûte de son programme économique, a sommé mardi le Congrès d'aller de l'avant dans l'adoption définitive de son projet pour aider l'économie américaine. Les valeursParmi les titres dans l'actualité, Ford, qui selon des parlementaires, aurait l'intention de rappeler jusqu'à 13 millions de pneus Firestone potentiellement défectueux, dans une opération évaluée à 3 milliards de dollars, a abandonné 2,51% à 25,98 dollars. Disney a terminé en hausse de 0,64% à 34,50 dollars, après avoir reculé dans la matinée suivant un abaissement de la note du titre par des analystes de UBS Warburg. AOL, qui va augmenter de 9% ou 1,95 dollar l'abonnement à son forfait illimité aux Etats-Unis pour le porter à 23,90 dollars à partir du mois de juillet, a gagné 1,13% à 57,24 dollars. Les pharmaceutiques ont reculé dans le sillage de Merck et Pharmacia, qui ont perdu respectivement 2,97% à 75,10 dollars et 1,04% à 49,50 dollars, à la suite d'indications parues dans le New York Times, selon lesquelles l'agence fédérale de contrôle de l'alimentation et des médicaments (FDA) serait en train d'examiner les risques cardiovasculaires induits par Vioxx et Celebrex, des médicaments pour le traitement de l'arthrite et des piliers pour le chiffre d'affaires des deux groupes pharmaceutiques. Ces informations ont été démenties en fin de journée par les deux groupes pharmaceutiques, qui ont défendu leurs médicaments. Les technologiques, en nette progression à l'ouverture, ont terminé irrégulièrement, avec Microsoft en hausse de 2,21% à 70,31 dollars et Cisco Systems de 2,67% à 23,48 dollars, mais Intel en recul de 1,24% à 29,53 dollars et IBM de 0,87% à 118,01 dollars.Le marché obligataireLe marché obligataire a évolué dans une fourchette étroite. Le rendement de l'obligation du Trésor à 10 ans s'est établi à 5,389% contre 5,380% lundi soir et celui de l'obligation à 30 ans à 5,770% contre 5,748%.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :