Nouveau recul de Wall Street

 |  | 407 mots
Lecture 2 min.
Le pessimisme est toujours de rigueur aux Etats-Unis. L'indice Dow Jones recule de 1,67 % à 10690,13 points. Le S&P 500 cède 1,75 % à 1219,9 points, tandis que le Nasdaq Composite abandonne 3,65 % à 2044,27 points. Comme l'indique un gérant américain, même si un marché baissier peut présenter des opportunités d'achat, il est encore trop tôt pour investir, au vu du flot de mauvaises nouvelles de la part des entreprises qui confirment que la situation de l'économie ne s'améliore pas. Et de conseiller d'attendre encore trois mois.Les avertissements sur résultats de plusieurs valeurs technologiques ont animé le marché. A commencer, dans les semi-conducteurs par STMicroelectronics, qui, après avoir revu à la baisse ses prévisions de chiffre d'affaires et de marge brute pour le deuxième trimestre, cède 2,73 % à 33,17 dollars. Silicon Storage Technologies chute de 13,78 % à 9,2 dollars, également après un profit warning. Intel de son côté cède 4,27 % à 27,82 dollars.Autre valeur durement chahutée aujourd'hui, Honeywell International Inc perd 11,78 % à 37,28 dollars, après que General Electric (+2,95 % à 49,26 dollars) a indiqué ne pas être optimiste sur les discussions avec les autorités de régulation concurrentielle de l'Union européenne au sujet de la fusion entre les deux groupes.Le fabricant de systèmes de stockage, Quantum Corp perd 1,61 % à 11,03 dollars, alors que la société indique être victime du recul des dépenses technologiques des entreprises.Le courtier en ligne Charles Schwab cède 6,46 % à 16,23 dollars, après avoir indiqué que les commissions de courtage pour le mois de mai ont diminué de 16 % par rapport à avril et que le ralentissement des ventes de formations ne lui permettra pas d'atteindre ses objectifs de résultats pour le deuxième trimestre.Le groupe de services pétroliers Schlumberger Ltd recule de 3,12 % à 57,1 dollars, après avoir annoncé qu'il attendait des résultats inférieurs à ses prévisions pour sa nouvelle filiale de services informatiques, Sema, acquise début avril, en raison de difficultés dans l'industrie des télécommunications et de la faiblesse de l'euro par rapport au dollar.Dans les télécoms, Lucent n'arrête pas sa descente aux enfers, et rejoint ses plus bas niveaux, abandonnant 7,04 % à 6,73 dollars. Selon le Wall Street Journal, l'équipementier, en proie à de sérieuses difficultés financières, aurait échoué la cession de deux usines, opération qui aurait du lui rapporter pas moins de 900 millions de dollars. Cisco Systems perd 6,26  % à 17,83 dollars, et JDS Uniphase recule de 2,4 % à 13,84 dollars.Jocelyn JovèneCopyright Invest

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :