New York termine en baisse avec les technologiques

 |  | 237 mots
Lecture 1 min.
Un certain nombre de sociétés d'informatiques ont averti que leurs résultats du deuxième trimestre seraient inférieurs aux attentes. Du coup, le Dow Jones termine sur un recul de 0,5 % à 10 922,09 points, le S&P 500 perd 0,84 % à 1 254,38 points et le Nasdaq, après avoir perdu jusqu'à 4 %, cède finalement 2 % 2 170,79 points. Parmi les valeurs qui ont émis des réserves sur leurs résultats figurent Varian Semiconductors qui perd 7,11 % à 39,45 dollars et DuPont Photomasks qui recule de 11,46 % à 46,04 dollars.Mais la rumeur qui a tenu les marchés américains en haleine concerne deux des banques les plus emblématiques du continent. En effet, Morgan Stanley Dean Witter aurait approché American Express en vue d'une fusion. Ces bruits semblent toutefois laisser les marchés sceptiques. Le titre American Express gagne 1,02 % à 41,41 dollars et Morgan Stanley perd 2,09 % à 65,01 dollars.Dans le contexte baissier pour les firmes informatiques, IBM tire bien son épingle du jeu avec une hausse de 1,07 % à 117,34 dollars. D'une manière générale, les grandes valeurs industrielles résistent plutôt bien. Chevron gagne 1,1 % à 97,5 dollars, Philip Morris est en hausse de 0,5 % à 48,52 dollars et Procter& Gamble avance de 0,11 % à 64,35 dollars.En revanche, Wal Mart (-1,55 % à 50,23 dollars) et United Technologies (-1,14 % à 80,48 dollars) accusent les plus fortes baisses du Dow Jones.Sur le Nasdaq, les hausses sont rares et les baisses sont légion. On notera les fort reculs de Level 3 (-5,17 % à 8,81 dollars), de Apple (-6 % à 20,04 dollars) et de Compuware (-8,04 % à 11,9 dollars).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :