Wall Street retrouve le chemin de la hausse

 |  | 488 mots
Lecture 2 min.
Les indices Le Nasdaq a terminé en hausse de 25,99 points à 2.110,49 points et le DJIA de 39,30 points à 10.911,94 points. Le Standard and Poor's 500, qui regroupe un plus grand nombre d'entreprises, a fini en progression de 7,74 points (+0,62%), à 1.255,82 points. La tendanceLa bourse a profité d'un rebond technique après les pertes subies la veille, dans l'attente de la publication vendredi du rapport sur l'emploi pour mai, qui donnera une meilleure idée de la prochaine décision de la Réserve fédérale en matière de politique monétaire, indiquaient les courtiers. Les analystes s'attendent à une baisse de 25.000 créations d'emplois et un taux de chômage en hausse, à 4,6%. Mais pour sortir de la fourchette actuelle le marché aurait besoin "d'une annonce importante", qui pourrait venir du front des résultats d'entreprise au deuxième trimestre, a estimé un courtier sur le parquet. A moins de réserver une grande surprise, le rapport de l'emploi n'aura pas, selon lui, d'impact important sur la bourse. De son côté, Ralph Acampora, analyste technique chez Prudential Securities, est optimiste quant aux perspectives de la bourse américaine. "Nous observons un mouvement très positif sous la surface", affirme-t-il, précisant que le nombre élevé de valeurs en hausse par rapport à celles en baisse est une "vraie mesure" de la bonne orientation des titres du NYSE. Cet analyste qualifie le marché actuel de "marché haussier Stealth", comme les avions militaires furtifs qui échappent aux radars. Les valeursParmi les titres dans l'actualité, Microsoft, qui a lancé la nouvelle suite bureautique Office "XP", sixième version du programme créé en 1991, a évolué en dents de scie pour finir presque inchangé à 69,18 dollars en recul de 0,01%. A l'exception de Microsoft et des fabricants d'ordinateurs qui ont été irréguliers, les technologiques ont fini en hausse grâce à une chasse aux bonnes affaires après la dégringolade de la veille. Ainsi, Intel a progressé de 1,54% à 27,01 dollars, Texas Instruments de 3,11% à 34,12 dollars, Yahoo de 2,49% à 18,11 dollars et Oracle, la valeur la plus traitée avec 77 millions d'actions, de 5,44% à 15,30 dollars. Xerox a bondi de 9,75% à 9,91 dollars. Le groupe américain d'imagerie a annoncé que son auditeur KPMG avait certifié ses comptes pour les trois exercices achevés en décembre 2000 et a affirmé qu'aucune transaction fictive n'avait été découverte. Les titres de la vieille économie ont été dans l'ensemble irréguliers, aucun secteur n'affichant une orientation précise. Parmi les pétrolières, ExxonMobil a cédé 0,14% à 88,75 dollars et Texaco a gagné 0,28% à 71,40 dollars. Dans la pharmacie, Merck a gagné 0,07% à 72,99 dollars tandis que Pfizer a perdu 0,72% à 42,89 dollars.Le marché obligataireSur le marché obligataire, le rendement de l'obligation du Trésor à 10 ans a reculé à 5,379% contre 5,490% mercredi soir et celui de l'obligation à 30 ans à 5,746% contre 5,834%. Ce marché a entamé sa détente après l'annonce en début de matinée d'une augmentation des demandes hebdomadaires d'allocation chômage aux Etats-Unis pour la semaine close le 26 mai alors que les analystes tablaient sur une baisse.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :