Les valeurs technologiques font chuter Wall Street

 |  | 533 mots
Lecture 3 min.
Les indicesL'indice composite de la bourse électronique Nasdaq a chuté de 91,04 points ou 4,18% à 2.084,50 points et le DJIA, principal indicateur de Wall Street, a cédé 166,50 points ou 1,51% à 10.872,64 points. Le Standard and Poor's 500, qui regroupe un plus grand nombre d'entreprises, a clôturé sur un repli de 19,85 points (-1,57%) à 1.248,08 points.La tendanceLes valeurs technologiques ont marqué un net recul pour la 3ème séance consécutive, les investisseurs sanctionnant Sun Microsystems pour avoir revu à la baisse ses prévisions de résultats pour le trimestre en cours. En raison de la faiblesse persistante de la demande, le groupe informatique prévoit un bénéfice par action de 2 à 4 cents au 4ème trimestre de son exercice 2000/01, largement inférieur aux attentes des marchés, qui tablaient sur 6 cents par action. L'optimisme de la semaine passée, alimenté par l'espoir d'un redressement de l'économie américaine d'ici la fin 2001, laissait donc place à la morosité, ce nouvel avertissement sur résultats réveillant les inquiétudes des investisseurs quant aux perspectives des entreprises à court terme. Une telle correction est naturelle après la récente remontée des indices, souligne pourtant Bill Meehan analyste de marché chez Cantor Fitzgerald, et ce "particulièrement en l'absence de visibilité ou de signe montrant que l'économie se redresse". "La tendance positive enregistrée par le marché au printemps est devenue plus difficile durant les dernières semaines, remarque pour sa part Dick McCabe chez Merrill Lynch, et de nouvelles pertes pourraient être un préalable à un redressement plus substantiel". Le marché devrait évoluer encore légèrement à la baisse, estime Bill Meehan, mais les courtiers devraient se remettre à acheter une fois que le Nasdaq aura atteint le seuil des 1.980 points et le SP 500 celui des 1.180. "A la fin de l'année, on constatera que le gros des gains de 2001 aura été amassé au mois d'avril et au 4ème trimestre", prédit l'analyste. Les valeursLes équipementiers de réseaux spécialisés dans la fibre optique ont reculé après que Morgan Stanley Dean Witter eut abaissé sa recommandation sur plusieurs titres du secteur. Parmi eux: Nortel (-8,69% à 13,35 dollars), JDS Uniphase (-11,63% à 16,94 dollars) et Sycamore (-12,12% à 8,99 dollars). Les semi-conducteurs ont également souffert de commentaires pessimistes d'analystes. Morgan Stanley juge la demande encore faible et les perspectives à court terme peu attrayantes. Intel a perdu 4,49% à 26,60 dollars et Broadcom 10,30% à 33,09 dollars. Les certificats de dépôt (ADR) d'Alcatel ont terminé en baisse de 8,83% à 24,99 dollars, au lendemain de l'annonce de l'échec de son projet de fusion avec Lucent, de provisions massives et d'un avertissement sur bénéfices. Si l'échec de ces discussions aurait dû être favorable à l'action Lucent, notamment à cause de l'absence de prime pour les actionnaires du groupe, le titre Lucent a pourtant reculé (-2,16% à 8,14 dollars). Parmi les rares rescapés figuraient ExxonMobil (+1,22% à 88,87 dollars), après que ses actionnaires eurent approuvé la division par deux du nominal des actions, et C.R. Bard (+21,93% à 56,09 dollars), racheté par Tyco International (-1,26% à 56,30 dollars) pour 3,2 milliards de dollars. Le marché obligataireLe marché obligataire est resté peu actif, en l'absence de nouvelles données économiques. Le rendement de l'obligation du Trésor à 10 ans a reculé à 5,490% contre 5,522% mardi soir et celui de l'obligation à 30 ans à 5,834% contre 5,862%.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :