Séance en dents de scie à Wall Street

Le Nasdaq perd 23,98 points (-1,06%) à 2.244,96 points mais le DJIA reste stable avec un gain marginal de 0,23 point à 10.526,81. Le Standard and Poor's 500 recule de 2,45 points (-0,20%) à 1.252,82 points. Il s'agit de la quatrième séance consécutive de baisse pour le Nasdaq et le S and P 500. En une semaine, le Nasdaq a perdu 12%, le DJIA 3,3% et le S and P 500 5,6%. Le marché boursier américain a réduit ses pertes, qui ont dépassé les 100 points pour le DJIA, dans la dernière heure d'échanges. Le Nasdaq est toutefois au niveau qui était le sien début janvier 1999 et le DJIA à celui du début de l'année. La bourse américaine n'a pas réagi favorablement à l'annonce d'un indice composite des principaux indicateurs en hausse de 0,8% en janvier après trois mois de baisse à la fin 2000. Les analystes de Wall Street tablaient généralement sur une hausse de 0,4% de ce baromètre, établi par l'institut de conjoncture privé Conference Board et censé préfigurer l'évolution de la conjoncture dans les six à neuf mois. "Même si l'indice a baissé sur trois mois consécutifs d'octobre à décembre, il ne répond pas au deuxième critère caractérisant un ralentissement économique qui est d'un déclin de 3,5% en rythme annuel ou bien sur une période de six mois", a indiqué Ken Goldstein, économiste du Conference Board. "Avec la hausse de 0,8% en janvier, le message général reste d'une modération de l'activité économique mais sans récession visible à l'horizon", a-t-il ajouté. Selon Bruce Steinberg de Merrill Lynch, un temps plus doux en janvier peut contribuer à expliquer le rebond de cet indice. Selon lui, la croissance du Produit intérieur brut américain au 1er trimestre de l'année devrait être de l'ordre de 1,5%. "Cette hausse brusque de l'indice composite des principaux indicateurs économiques ne devrait pas dissuader la Banque Fédérale de réserve américaine d'assouplir à nouveau sa politique moéntaire en mars", estime Bruce Steinberg. Les valeursParmi les titres en mouvement notable sur la séance, les maisons de courtage étaient bien orientées avec un gain de 4,58% de Merrill Lynch à 62,10 dollars, de 3,19% de Lehman Brothers à 71,10 dollars et de 3,36% à 54,78 dollars de Bear Stearns. Alcoa progressait également de 3% à 35,35 dollars, K-Mart de 3,70% à 9,24 dollars. Dans le secteur informatique, Dell bondissait de 6,36% à 21-15/16, Compaq de 2,10% à 21,44 dollars, Sun Microsystems de 6,05% à 20-13/16, IBM de 1,29% à 108,90 dollars et Cisco Systems de 5,22% à 26-7/16. Microsoft perdait 1,89% à 55-3/16 et Intel 2,44% à 30 dollars. Aux autres baisses notables, E-Trade chutait de 8,76% à 10 dollars, Xerox de 2,96% à 6,55 dollars, Coca-Cola de 3,51% à 52,99 dollars et Juniper Networks de 7,51% à 69-1/4 dollars. Le marché obligataireLe rendement moyen sur les bons du Trésor à 10 ans s'établissait à 5,162% contre 5,127% mercredi et celui de la ligne à 30 ans à 5,528% contre 5,485%.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.