Eiffage fusionne avec sa holding de contrôle

 |  | 291 mots
Lecture 1 min.
Dans un secteur du BTP en pleine restructuration, Eiffage, numéro trois français derrière Vinci et Bouygues Construction, va simplifier son organisation financière en se rapprochant de sa holding de contrôle, la SAE Fougerolle. Cette dernière société, qui détient aujourd'hui 50,1% d'Eiffage, va fusionner avec le groupe de BTP par échange d'actions.Première étape de ce processus, la SAE Fougerolle va procéder à une augmentation de capital de 70 millions d'euros afin de réduire son endettement bancaire. La fusion avec Eiffage ne viendra que dans un second temps avec une parité d'échange correspondant "au rapport existant entre le nombre d'actions Eiffage détenu par la Financière SAE Fougerolle et le nombre d'actions Financière SAE Fougerolle existant après l'augmentation de capital", explique Eiffage dans un communiqué. BNP Paribas, qui détient à l'heure actuelle 49,8% de Fougerolle, et TotalFinaElf, qui en possède 3,4%, ont annoncé qu'ils resteraient présents au capital du nouvel ensemble.L'opération mettra un terme au RES (Rachat de l'entreprise par ses salariés) du groupe de BTP. Après le débouclage du RES, BNP Paribas détiendra 29,6% d'Eiffage, Eiffage 2000, qui regroupe les participations des salariés d'Eiffage, en détiendra 23,4%, TotalFinaElf 6,1%, BP France 2,7%, Vivendi 4,7%, le public 31,5%, 2% étant constitué d'actions d'autocontrôle. Dans son communiqué de presse, Eiffage a également annoncé ses résultats pour l'exercice 2000. Le bénéfice net du groupe ressort à 103 millions d'euros, en hausse de 61% par rapport à 1999. C'est sensiblement plus que ce sur quoi tablait le groupe en septembre dernier. Il avait alors annoncé un objectif de 28% de hausse de son bénéfice net. Le chiffre d'affaires du groupe, publié le 19 février dernier, était ressorti en hausse de 9,1% à 6,245 milliards d'euros.latribune.f

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :