La morosité reste de mise à Paris

 |  | 679 mots
Lecture 3 min.
Dans un marché extrêmement fragile et nerveux, la Bourse de Paris reste morose. Vers 11 heures 55, le CAC40 accélère sa baisse et perd 0,57% à 5 421,21 points, dans un volume modéré de 1,1 milliard d'euros sur le SRD. Alcatel, qui poursuit son recul, pèse sur la tendance. L'indice du Nouveau Marché tente pour sa part un rebond mais limite sa hausse à 0,45% (2 352,49 points), après avoir gagné 1,24% en ouverture.Après cinq séances consécutives de baisse au cours desquelles l'indice parisien a perdu 4,41% pour revenir sous les 5.500 points, les perspectives à court terme demeurent largement baissières sur le marché. Certains analystes situent un support de rebond important pour le CAC40 aux alentours de 5 250 - 5 300 points.Les autres places européennes sont logées à la même enseigne. Indécises, Londres et Francfort s'affichent pour l'heure en baisse. Le Footsie 100 laisse 0,40% à 5 978,90 points et le DAX 0,19% à 6 265,94 points. L'Eurostoxx50 cède pour sa part 0,40% à 4 327,62 points.Le manque de visibilité et la spirale baissière du Nasdaq pèsent lourdement sur la tendance des marchés. Les investisseurs attendent des éclaircies sur l'état de l'économie américaine. Mais là aussi le flou reste de mise. Pour preuve, la publication hier de l'indice composite des principaux indicateurs économiques (en hausse de 0,8%en janvier), présage une modération de l'activité économique mais sans récession visible à l'horizon. Cela s'ajoute au regain d'inflation constaté mercredi. Des chiffres qui dissuaderaient, selon certains, la FED d'assouplir à nouveau sa politique monétaire en mars, après deux baisses de 50 points de base des taux d'intérêt en janvier.Dans l'attente de mieux mesurer l'ampleur du ralentissement américain et son impact sur les résultats des entreprises, les intervenants restent donc prudents, même si la baisse récente leur semble offrir des opportunités.LES VALEURS DU JOUR A PARIS Cours vers 11h45 en eurosLes valeurs télécoms et technologiques sont à nouveau orientées à la baisse. L'équipementier Alcatel (-4,13% à 44,1 euros) subit un abaissement de recommandation de Goldman Sachs, de Surperformance à Performance en ligne. L'opérateur France Télécom s'effrite encore de 1,34% à 66,4 euros, tandis que sa filiale Orange gagne 1,79% à9,11. STMicroelectronics recule quant à lui de 0,95% à 38,5.Quelques titres technologiques effectuent un petit rebond technique après avoir beaucoup souffert sur les dernières séances. Bouygues s'adjuge 3,67% à 42.05 euros et le fabricant de cartes à puce Oberthur Card Systems, en recul de près de 18% sur un mois, reprend 2,71% à 17,45 euros. Au Nouveau marché, l'agence Internet Fi System, qui a connu une descente aux enfers depuis la publication d'une perte annuelle de 21,5 millions deuros en 2000, reprend 4,99% à 7.79 euros après avoir fondu de 48% depuis le début de lannée. Genset (biotechnologie) prend 5,05% à 30,99 euros après avoir abandonné 12,98% jeudi et près de 36% en une semaine.Parmi les valeurs des médias NRJ Group (+10% à 27,17 euros) signe la plus forte hausse du SRD après que le groupe a donné des précisions rassurantes lors d'une assemblée générale tenue jeudi soir, quant à l'évolution de ses recettes publicitaires. La forte chute du titre ces dernières semaines constitue une opportunité d'achat aux yeux d'Aurel Leven. GrandVision (+2,38% à 21,5 euros) se redresse après avoir perdu plus de 5% en ouverture. Le titre a d'abord mal réagi à la division par deux de son résultat net en 2000,, alors que certains analystes estiment que la société dispose de bons fondamentaux encore sous-valorisés. Aurel Leven, qui pense que le titre devrait "enregistrer les éléments négatif aujourd'hui", est à Alléger.Les valeurs bancaires, en recul jeudi, retournent en terrain positif avec notamment BNP Paribas (+0,96% à89.45 euros) et Société Générale (+0,38% à 66,25). Suite à la publication des résultats de Société Générale, DKW reste à Alléger sur le titre, tandis que Détroyat Associés maintient son opinion positive. Les pharmaceutiques se replient : Sanofi-Synthélabo et Aventis perdent respectivement 1,90% à 61,8 euros et 2,74% à 85,35. Suite à la publication des résultats du groupe, DKW relève de Conserver à Accumuler sa recommandation sur le titre, avec un objectif de cours porté de 58 à 70 euros, soit une prime de 17 % par rapport au secteur.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :