La Bourse de Paris revient dans le vert à la mi-journée

 |  | 602 mots
Lecture 3 min.
Pour la troisième séance consécutive, la Bourse de Paris a démarré en recul (-0,23% à 5.329,05 points) avant d'amorcer une reprise sans grande conviction en cours de matinée. Les intervenants hésitent à prendre franchement position, tiraillés entre les performances enregistrées par le Nasdaq hier et la perspective de nouveaux remous sur les valeurs technologiques outre-Atlantique. Cette fin de semaine est en effet inéluctablement placée sous le signe américain après une nouvelle alerte aux résultats lancée par Oracle jeudi après-Bourse. Peu avant midi, le CAC 40 s'avance de 0,22% à 5.352,93 points dans un volume relativement étroit de 1,2 milliards d'euros négociés sur le SRD. Jeudi, l'indice de référence parisien était parvenu à ramener ses pertes à - 0,49% en clôture, à 5 341,34 points, après un nouveau plus bas de 5.260,02 points en cours de journée. Outre-Atlantique, des achats à bon compte ont permis au Nasdaq Composite de finir en hausse de 1,44% à 2.183,37 points jeudi, après un plongeon de plus de 3% en séance. Le S&P-500 a pour sa part achevé la séance sur une avancée modeste de 0,11% à 1.241,23 points. Le Dow Jones, de son côté, a reculé de 0,43% à 10.450,14 points.En Asie, la Bourse de Tokyo a chuté de 3,31% pour toucher un nouveau plus bas en 15 ans, soit 12.261,80 points. Sur les autres places européennes ce matin, Londres est en léger repli, le Footsie cédant 0,2%, à 5 897 points en cours de matinée. A Francfort, le DAX perd de son côté 0,16% à 6 113,36 points.Côté chiffres, l'indicateur résumé d'opinion des ménages français revient à +5 en février après avoir atteint un record de +7 en janvier, selon l'enquête de conjoncture publiée vendredi par l'Insee qui montre un repli de tous les soldes d'opinion. L'enquête révèle en outre des perspectives d'évolution du chômage nettement moins favorables après quatre mois d'amélioration.VALEURS DU JOURS (cours vers 11h45)Sur le front des valeurs ce vendredi, les TMT sont pour l'heure globalement bien orientées malgré l'avertissement d'Oracle. Nokia prend ainsi 7,48% à 26,31 euros, STMicroelectronics 5,78% à 33,85 euros, Atos 3,98% à 101,90 euros, Ericsson 3,66% à 9,07 euros, IBM 3,66% à 110,40 euros... Des retournements de tendance sont toutefois prévisibles cet après-midi, après l'ouverture des marchés américains.Bull reste en ligne de mire après avoir fait part d'une perte d'exploitation triplée en 2000. Sa perte nette se monte à 243 millions d'euros. ETC réitère sa recommandation "rester à l'écart" sur le titre.La valeur cède 0,38% à 2,65 euros.Business Objects chute de 6,16% à 64,70 euros, après avoir été réservé à la baisse. Goldman Sachs a retiré le titre ce matin de sa liste de valeurs recommandées, revenant d'achat fort à performance en ligne. TF1 enregistre une hausse de 1,7% de ses rentrées publicitaires à fin février, contre une progression de 22% en janvier-février 2000. Le groupe se montre néanmoins confiant sur l'année. Ce qui n'empêche pas la valeur de céder 4% à 43,20 euros.Havas Advertising a annoncé qu'il pourrait racheter une partie de ses propres actions actuellement détenues par Vivendi Universal, qui détient environ 9,7% du capital. Le groupe a par ailleurs dégagé en 2000 un bénéfice net de 89,2 millions d'euros, en hausse de 64,6% par rapport à l'année précédente. Le titre bondit de 5,58% à 15,89 euros.Aventis annonce un bénéfice net 2000 en hausse de 51,3% pour son activité Sciences de la Vie, à 1,18 milliard d'euros. La valeur s'effrite de 0,68% à 87,5 euros.Le bénéfice net 2000 d'Air Liquide augmente de 15,8% à 652 millions d'euros. Le groupe table sur une croissance de son chiffre d'affaires supérieure à 10% par an jusqu'en 2003. L'action s'avance de 2,61% à 157,20 euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :