Lafarge se veut rassurant pour 2001

 |  | 401 mots
Lecture 2 min.
Lafarge a plutôt réservé une bonne surprise aux investisseurs lors la publication de ses comptes annuels. Le bénéfice net du groupe est en hausse de 18% à 726 millions d'euros, dépassant légèrement les prévisions des analystes (707 millions d'euros selon le consensus JCF Group). Le bénéfice d'exploitation est de son côté en hausse de 17%, à 1,9 milliard d'euros, contre 1,6 milliard d'euros en 1999.Mais le cimentier français, qui vise la place de numéro un mondial du secteur grâce au rachat de Blue Circle, était surtout attendu sur ses perspectives pour l'année en cours dans un contexte de ralentissement de l'économie mondiale. Sur ce point, Lafarge a choisi d'être rassurant. "Pour l'année 2001, les tendances devraient être positives avec la prévision d'une croissance des marchés en Europe, à l'exception de l'Allemagne, une tendance relativement stable aux Etats-Unis et une croissance significative dans les pays émergents", explique Lafarge dans un communiqué. "Les prévisions d'évolution des prix sont quant à elles globalement favorables", précise l'entreprise.Sur un plan strictement financier, Lafarge veut revenir d'ici 2003 "à un endettement moindre". Son objectif est de revenir à un "gearing" (ratio dette sur fonds propres) de 80% contre 84% actuellement et à un ratio dette sur cash flow de 3,5 contre 3,7 actuellement. La dette du groupe français s'élève à 6,6 milliards d'euros face à des fonds propres de 8 milliards d'euros.Concernant Blue Circle, investissement qui a mobilisé 7,4 milliards d'euros, Bertrand Collomb, président de Lafarge, a rappelé que les premières synergies opérationnelles (économies d'échelle, rationalisation des coûts...) devraient apparaître dès cette année, avant que n'apparaissent des synergies plus stratégiques "d'ici 2 à 4 ans et qui ne sont pas encore chiffrables". Avec l'achat de Blue Circle, conclu en début d'année après une tentative ratée l'an dernier, Lafarge devient incontestablement le premier cimentier mondial, détrônant le suisse Holderbank. Lundi, le cimentier britannique a publié des résultats annuels dans le bas de la fourchette des attentes, mais fait preuve d'un certain optimisme pour 2001.A la Bourse de Paris, le titre Lafarge réagit positivement aux résultats publiés ce matin. En hausse de 2,17% à 108,5 euros, il confirme ses bonnes performances depuis le début de l'année. Avec une hausse de 21% depuis le 1er janvier, le groupe affiche la meilleure performance du CAC 40 derrière le constructeur automobile Peugeot.latribune.f

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :