La Bourse de Paris rebondit vigoureusement, télécoms en tête

 |   |  470  mots
Ebranlées la semaine passée par une succession de "profit warnings" émis par des ténors américains du secteur (Motorola, Sun Microsystems), les TMT reprennent un peu de vigueur dans le sillage du Nasdaq. Vendredi, l'indicateur pivot des valeurs de croissance américaines s'est retourné dans les dernières minutes pour finir la séance en hausse de 0,78%. Les opérateurs espèrent une nouvelle baisse des taux de la Réserve fédérale cette semaine, dans la lignée de celle décidée le 3 janvier dernier. A la Bourse de Paris, les volumes traités sont particulièrement étoffés, compte tenu de nombreuses applications signalées sur plusieurs poids louds de la cote comme TotalFinaElf, Danone, Carrefour ou encore L'Oréal. Quelque 3,5 milliars d'euros ont été négociés sur le SRD. Le nouveau marché regagne lui 1,75% à 2.328,59 points. Les autres marchés européens abordent également la semaine dans de bonnes dispositions. A Francfort, le DAX s'avance de 1,39% à 6.159,67 points à 10 heures 15. Outre-Manche, Londres s'apprécie pour sa part de 0,23% à 5.957,1 points.VALEURS DU JOUR A PARIS (cours vers 11h45)Ebranlées la semaine dernière par la chute du Nasdaq et les mauvaises nouvelles délivrées par les groupes de télécommunications, les valeurs TMT enregistrent ce matin les plus fortes hausses de la cote parisienne.Alcatel rebondit de 5,06% à 44,65 euros, dans un volume de plus de 4 millions de pièces. Global Equities réitère sa recommandation d'achat sur la valeur, avec un objectif révisé de 88 à 75 euros. Pénalisé comme l'ensemble des équipementiers de télécommunications européens par l'avertissement de Motorola, le titre avait chuté de 17,56% sur les cinq séances précédentes. Nokia reprend de son côté 6,38% à 25 euros et Ericsson 5,57% à 9,10 euros. Les opérateurs télécoms sont également très entourés. France Télécom s'adjuge 3,91% à 66,50 euros, après une chute de 7,6% la semaine dernière. Sa filiale de téléphonie mobile, Orange, s'octroie 2,04% à 9,01 euros. L'espagnol Telefonica progresse de 3,76% à 17,92 euros. NRJ Group, en hausse de 5,71% vendredi, gagne encore 5,13% à 25,15 euros, bénéficiant toujours de l'annonce d'une vive hausse de ses recettes publicitaires en janvier et février.Michelin cède 0,58% à 43,10 euros à la veille de la publication de ses résultats 2000. Le titre avait fini vendredi à 43,35 euros, sa meilleure clôture en plus de quatre mois.Le constructeur automobile américano-allemand DaimlerChrysler perd 1,23% à 52,35 euros, après la présentation des objectifs du plan de restructuration de Chrysler.Finalement, le groupe bancaire HSBC lâche 5,20% à 15,31 euros à Paris et plus de 7% à Londres, après l'annonce d'une hausse de 22% de ses résultats pour l'année 2000, inférieure aux attentes, et affiche une attitude prudente sur ses perspectives 2001, compte tenu du ralentissement de l'économie américaine et de son impact en Europe et en Asie.Victoire Multiméd

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :