Nouvelle journée noire pour les équipementiers télécoms

2 mn

Même revus à la baisse, les objectifs du finlandais Nokia continuent d'inquiéter les investisseurs. Jeudi, le marché bruisse de rumeurs de "profit warning" du leader incontesté des terminaux mobiles et le titre Nokia plonge de plus de 8% à 24,9 euros. La porte-parole du groupe, Maija Tommila, a refusé de commenter ces rumeurs en affirmant que les objectifs annoncés à la fin du mois de janvier étaient toujours valables. Le géant finlandais avait alors dévoilé une stratégie fondée sur la conquête de parts de marché au détriment des marges. Malgré une hausse attendue de 25 à 30% des ventes, Nokia table sur des bénéfices inchangés au premier trimestre 2001. Nokia n'est pas seul à inquiéter les marchés. L'allemand Siemens a déclaré jeudi midi que le développement de ses activités dans la téléphonie mobile pèserait sur ses résultats dans un futur proche en raison du ralentissement des ventes. Le français Alcatel a de son côté reconnu que les débuts du GPRS, une norme qui permettra d'accélérer les débits de données vers les téléphones mobiles, pourraient être plus lents que prévu. Face à cette avalanche de mauvaises nouvelles, le secteur des équipementiers télécoms subit une nouvelle fois les foudres des investisseurs. La plupart des leaders du marché, qu'ils soient spécialisés dans les infrastructures ou dans les terminaux, sont aujourd'hui à leurs plus bas niveaux depuis plus d'un an. Nokia se distingue particulièrement avec une chute de 45% depuis le début de l'année 2001. Les européens Alcatel, Ericsson ou Sagem accusent des baisses comprises entre 18 et 26% depuis le 1er janvier.Les ténors nord-américains du secteur ne sont pas en meilleure posture. Motorola, deuxième fabricant mondial de terminaux mobiles, chute de plus de 15% depuis le début de l'année. Cisco et Nortel Networks, spécialisés dans les infrastructures de réseaux, plongent respectivement de 33 et 41%.latribune.f

2 mn

Paris Air Forum

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.