La Bourse de Paris en hausse modeste à la mi-journée

 |  | 461 mots
Lecture 2 min.
Les opérateurs ne savent à quels saints se vouer, tiraillés entre l'espoir d'un geste rapide de la Fed et les inquiétudes concernant les résultats de sociétés. A 12 heures, la Bourse de Paris s'inscrit en hausse de 0,57% à 5.446,00 points, grâce à la bonne tenue des valeurs technologiques dans le sillage du Nasdaq. Après avoir ouvert sur un gain de 0,46% à 5.440,05 points, l'indice parisien est rapidement repassé dans le rouge avant de trouver du soutien dans la nette porgression du secteur TMT. Ce parcours s'effectue dans un volume d'échanges limité de 1,5 milliards d'euros.La prudence reste en effet de mise avant une avalanche de statistiques macro-économiques aux Etats-Unis, dont la publication du Conference Board cette après-midi. Cet indice, particulièrement regardé par la Réserve fédérale, devrait ressortir à 107 en février. La plupart des observateurs veulent croire à une baisse rapide des taux de la Fed.De côté-ci de l'Atlantique, l'attentisme prévaut. Vers 11 heures 30, l'indice paneuropéen FTSE Eurotop 300 gagnait 0,61% à 1 439 30 points, et le DJ Stoxx 50 des valeurs vedettes de la zone euro 0,87%. LES VALEURS DU JOUR A PARIS - Cours vers 11h50 en eurosLes valeurs TMT poursuivent leur rebond entamé lundi. France Télécom gagne 3,49% à 69,6 euros, Alcatel 2,05% à 44,9, STMicroelectronics 2,43% à 37,96 et Nokia 2,31% à 25,66. Completel Europe gagne 5,63% à 4,88 malgré la publication d'une perte de 200,5 millions d'euros en 2000 contre 49,8 millions en 1999, ce qui n'a pas surpris le marché compte tenu des investissements importants réalisés pour étendre son réseau. A l'inverse, Bull chute de 4,55% à 2,73 euros, à la suite d'un article dans les Echos selon lequel le groupe devrait annoncer une perte supérieure à 200 millions d'euros pour l'année 2000.Sodexho gagne 2,45% à 213,1 euros après l'annonce par son président, lors de l'assemblée générale, qu'il ne concrétisera son projet d'OPA sur sa filiale à 48% Sodexho Marriot Services que si l'opération est relutive. Pierre Bellon a également annoncé une division du nominal de l'action par quatre à compter du 7 mars. Aurel Leven est à Acheter sur le titre.En tête des baisses, Michelin cède 6,65% à 40,14 euros en raison de prises de bénéfices consécutives à l'annonce par le groupe d'un bénéfice net se situant au bas de la fourchette de prévision des analystes, et de perspectives de rentabilité pour 2001 décevantes. La réaction du marché paraît excessive dans la mesure où ces perspectives n'ont rien de surprenant. Un analyste de Viel Tradition recommande d'éviter le titre car il s'est apprécié de 30% au cours des trois derniers mois. Le repli de Michelin entraîne dans le rouge le secteur automobile : l'équipementier Valeo cède 1,73% à 56,75 euros et le constructeur Peugeot perd 1,68% à 303,8. Mais Renault se ressaisit en fin de matinée pour afficher un gain de 0,5% à 58,1 euros.Victoire Multiméd

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :