La Bourse de Paris se redresse en fin de séance

 |  | 682 mots
Lecture 3 min.
Au terme d'une séance volatile, la Bourse de Paris a aligné lundi in extremis une troisième séance de hausse d'affilée. En hausse de 0,73% à 5 281,48 points à l'ouverture, le CAC 40 a rapidement basculé dans le rouge. Après avoir dégringolé jusqu'à 5 111,82 points vers 14 heures, l'indice parsien est progressivement revenu en territoire positif pour terminer en hausse de 0,58% à 5 210,48 points dans un marché soutenu par France Télécom. L'après-midi a été marquée par la hausse suprise des directeurs d'achats NAPM (à 43,1 pour le mois de mars, contre 41,9 en février), alors que les prévisions misaient sur un indice à 41,4. Dans la foulée, le DJIA s'est redressé de 0,6% à 9 938,11 points, alors que le Nasdaq trébuchait de 0,79% à 1 825,63 points à 14h40 GMT. De tels chiffres pourraient en effet dissuader la Réserve fédérale américaine de poursuivre son mouvement de baisse des taux après trois baisses successives ayant ramené les taux de 6,5% à 5%. Dans ce contexte, les opérateurs surveilleront de près les chiffres de l'emploi aux Etats-Unis, à paraître vendredi. Auparavant, Alan Greenspan, le président de la banque centrale américaine, s'exprimera mercredi devant le Sénat. VALEURS DU JOUR A PARIS (Cours de clôture)Les valeurs financières sont irrégulières lundi après la formalisation, dimanche, de l'offre de l'assureur allemand Allianz (-4,54% à 321,70 euros) sur Dresdner Bank (-0,79% à 50,20 euros) pour 23,4 milliards d'euros. L'éventualité de ce rapprochement avait relancé la semaine dernière la spéculation d'une nouvelle vague de concentration dans la banque et l'assurance. Société Générale, qui a gagné 15,04% la semaine dernière, soit la meilleure performance du CAC, reprend 1,14% à 70,80 euros, Axa (+10,44% la semaine passée) gagne 1,19% à 127,40 euros, alors qu'il est considéré comme partenaire potentiel de Deutsche Bank (-2,18% à 84,20 euros). Crédit Lyonnais recule pour sa part de 0,43% à 41,70 euros et BNP Paribas s'adjuge en revanche 0,47% à 95,75 euros. American Express chute de 6,24% à 43,902 euros, après un avertissement sur le bénéfice du 1er trimestre 2001 et la prévision d'un tassement de 18% de son bénéfice par action pour le trimestre.Parmi les technologiques, Alcatel, premier volume avec plus de 14 millions de pièces échangées, poursuit son repli en cédant 1,46% à 33,75 euros, après avoir perdu plus de 20% en 3 séances. Le titre a touché un nouveau plus-bas de l'année de 32,30 euros en matinée, des niveaux inconnus depuis novembre 1999. Alcatel subit les baisses de recommandation de plusieurs bureaux d'études anglo-saxons.Cap Gemini est toujours sous pression et cède encore 1,23% à 128,40 euros, après sa chute de plus de 15% la semaine dernière. ODB Equities, qui juge excessive la récente baisse du titre, relève sa recommandation passant de "neutre" à "achat" à court terme, tout en maintenant son opinion d'achat à long terme sur la valeurSaint Gobain lance une OPA sur les intérêts minoritaires de sa filiale espagnole Saint-Gobain Cristaleria, au prix de 60 euros par action, soit une prime de 71% par rapport au prix de clôture de 35 euros de vendredi soir. Le titre recule de 2,14% à 160 euros, alors que le groupe estime que l'opération aura un impact relutif sur les résultats dès 2001.Les valeurs de la distribution sont sous pression : Casino recule de 3,02% à 65,75 euros, Carrefour de 2,43% à 60,30 euros alors qu'il a annoncé la démission de son directeur général en charge des finances, Hervé Defforey.Eramet, qui a été réservé à la baisse, perd 9,64% à 39,82 euros. Le titre est en forte baisse depuis le 28 mars, veille de l'annonce des résultats 2000 et de la prévision par le groupe d'un résultat net au premier semestre 2001 "nettement inférieur" à celui de la période correspondante de 2000.Parmi les valeurs en hausse, Bolloré surperforme le SRD en s'envolant de 10,69% à 216,50 euros, après l'annonce d'une plus-value avant impôts de 1,3 milliard de francs (199 millions d'euros) suite à la cession de 75% de Tobaccor, qui fabrique et vend des cigarettes en Afrique et en Asie, au groupe britannique Imperial Tobacco. Les valeurs télécoms reviennent dans le vert dans le sillage de France Télécom qui prend 4,52% à 69,35 euros, Bouygues 2,76% à 39,05 euros, Equant 1,81% à 28,15 euros et Orange 1,65% à 9,86 euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :