Le Nasdaq poursuit sa reprise

 |  | 531 mots
Lecture 3 min.
Les indicesLe Nasdaq a gagné 61,51 points à 2.204,43 points et le DJIA 28,92 points à 10.591,22 points . Le Standard and Poor's 500 a fini en hausse de 12,39 points, soit 1%, à 1.253,80 points. Le volume des échanges est resté inférieur à la moyenne en raison du mauvais temps qui sévit sur la région depuis lundi. Il s'est élevé à 1,9 milliard sur le Nasdaq et un milliard à Wall Street. La tendanceUne chasse aux bonnes affaires dans les valeurs technologiques, en dépit de nouveaux avertissements par des entreprises du secteur, a soutenu le Nasdaq, tandis que l'ensemble du marché a enregistré des gains modestes. Le DJIA et le S and P avaient pourtant bien progressé dans le courant de la séance après la publication des derniers indicateurs économiques, qui montrent un ralentissement moins prononcé qu'attendu de la conjoncture, tout en laissant présager d'une baisse des taux de la Réserve fédérale américaine (Fed). La deuxième estimation de la productivité aux Etats-Unis a fait ressortir une augmentation de 2,2% en rythme annuel au quatrième trimestre 2000, moins que la première estimation d'une hausse de 2,4%, mais davantage que la progression de 2% attendue par les analystes. En outre, sur l'ensemble de l'année 2000, la productivité américaine a progressé de 4,3%, soit le rythme le plus important depuis 1983, selon les chiffres du département du Travail. Les valeursCisco Systems, l'action la plus échangée avec 88 millions de titres, a gagné 3,99% à 24 dollars, suivie par Dell Computer avec 63 millions de titres en progression de 11,73% à 26-3/16 dollars. Les fabricants de microprocesseurs ont mené la hausse des technologiques. Intel a gagné 3,70% à 31-1/2 dollars, Advanced Micro Devices 7% à 24,75 dollars et Texas Instruments 4,03% à 36,10 dollars. Hewlett Packard qui a annoncé une alliance avec le fabricant de logiciels Real Networks pour développer des produits qui permettront aux internautes de télécharger numériquement de la musique et de la vidéo, a gagné 5,83% à 32,15 dollars. Merck a mené la baisse des pharmaceutiques avec un recul de 2,62% à 77,45 dollars. Pfizer a lâché 1,67% à 43,10 dollars et Bristol Myers 2,21% à 62 dollars. Ce secteur s'est replié à la suite du report du procès opposant l'Afrique du Sud à 39 compagnies pharmaceutiques sur une loi sud-africaine permettant l'accès aux médicaments génériques à bas prix. Citigroup, qui selon le Wall Street Journal prévoit de réduire ses coûts de 1 à 2 milliards de dollars dans les prochains mois, a gagné 0,79% à 48,63 dollars. L'ensemble des banques ont progressé. JP Morgan a fini en hausse de 2,57% à 47,96 dollars et Bank of America de 2,40% à 50,26 dollars. Heinz, qui a lancé un avertissement sur ses résultats financiers, a perdu 2,76% à 41,90 dollars. Siebel, un fabricant de logiciels pour le commerce électronique, a chuté de 13,75% à 29 dollars, à la suite d'un abaissement des prévisions des bénéfices du groupe en 2001 par le Crédit Suisse First Boston. Amazon.com a abandonné 5,94% à 11-7/8 dollars. Le site de commerce électronique américain a discuté d'une possible alliance avec Wal-Mart mais aucun accord n'est en vue avant longtemps, selon l'édition électronique du Wall Street Journal. Le marché obligataireLe marché obligataire a terminé presque inchangé. Le rendement moyen sur les obligations du Trésor à 10 ans s'est établi à 4,969% contre 4,965% lundi et celui de la ligne à 30 ans à 5,377% contre 5,373%. Les rendements évoluent à l'inverse du prix des obligations.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :