La Bourse de Paris poursuit son recul

 |  | 652 mots
Lecture 3 min.
En baisse de 1,51% dès l'ouverture, la Bourse de Paris se redresse légèrement mais accuse toujours un repli de 1,02% à 5 097,92 points jeudi à la mi-journée, victime de la chute des marchés d'actions à Wall Street et Tokyo. Un certain attentisme limite cependant les pertes et l'activité avant la fin de la réunion de la BCE à la mi-journée et l'annonce de sa décision en matière de taux. La plupart des valeurs du CAC 40 sont mal orientées, mais les technologiques sont les plus sanctionnées. L'indice du Nouveau Marché cède de son côté plus de 4% à 1 675,85 points. Les autres places européennes tentent également une remontée, l'indice EuroStoxx 50 cédant 0,87% après avoir perdu plus de 3% en début de matinée. Le FTSE 100 de Londres et le Dax de Francfort reculent respectivement de 1,13 et 0,61%. La contraction de la cote est due en grande partie aux technologiques, qui abandonnent globalement plus de 4%. Leur recul est mené par les grands noms du secteur comme Marconi, Alcatel, Nokia ou encore Philips. Les analystes sont partagés quant à une éventuelle baisse des taux par la BCE. Parmi les 30 économistes interrogés par Reuters, 17 ne prévoient pas de changement de son taux minimum, actuellement à 4,75% et huit s'attendent à une baisse, sept d'entre eux estimant qu'elle serait d'un quart de point. Au vu de l'évolution des contrats à terme sur indices boursiers américains, les marchés devraient ouvrir sur de nouvelles baisses à New York, après les nouveau profit warnings émis par plusieurs sociétés américaines. Le cortège des sociétés américaines ayant émis des avertissements sur leurs bénéfices à venir a en effet continué à s'allonger mercredi après la clôture des marchés. Ces avertissements ont aussi bien concerné les sociétés technologiques (Aetrium, Tech Data Corp, Novatel Wireless, Viasystems) que les sociétés plus traditionnelles (Wausau-Mosinee Paper, Belo Corp, Misonix). Déjà mercredi, les indices boursiers américains ont terminé en net repli, en réaction aux avertissements de Nortel, Palm et Disney ; le Nasdaq Composite a cédé 5,99%, le Dow Jones 1,63% et le S&P 2,44%, ces baisses étant d'autant plus inquiétantes qu'elles se sont faites dans des volumes importants. VALEURS DU JOUR A PARIS (cours vers 11h50)Deuxième journée noire pour les valeurs technologiques qui poursuivent leur recul dans le sillage du plongeon du Nasdaq (-5,99%) la veille et une nouvelle série d'avertissements sur résultats. Alcatel, la plus touchée, perd encore 6,84% à 37,03 euros, après un recul de 7,7% la veille sur le profit warning de Nortel. Par ailleurs, Deutsche Bank abaisse ses prévisions de bénéfice par action pour le titre, de 1,52 euro à 1,38 euro. Dans le même secteur, Nokia abandonne 2,36% à 28,11 euros, Ericsson 3,87% à 6,45 euros, France Télécom 1,73% à 65,25 euros. En revanche, Lagardère et Equant font partie des rares valeurs à résister à la baisse du marché parisien, celles-ci sont soutenues par la publication ce matin de leurs résultats annuels. Lagardère (+2,04% à 57,65 euros) augmente après son recul de plus de 3% la veille, suite à la publication ce matin de ses résultats 2000 et la confirmation de son objectif de croissance à deux chiffres de son résultat d'exploitation en 2001. Equant (+1,57% à 26,52 euros) annonce des résultats en ligne avec les analystes, soit une perte de 47,4 millions de dollars, charges comprises, au 4ème trimestre, en raison des coûts liés à son réseau mondial. Mais son chiffre d'affaires progresse de 33% à 434,8 millions de dollars. Les valeurs financières ne réagissent pas aux rumeurs d'OPA amicale d'Allianz sur Dresdner. La Banque allemande s'envole néanmoins de 4,58% à 48,20 euros, alors qu'Allianz confirme des entretiens avec la banque en vue de créer un groupe intégré de services financiers. Sur ces nouvelles, Axa affiche un gain de 1,63% à 118,80 euros, alors que le marché table sur une entente entre le groupe d'assurance français et Deutsche Bank.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :