Bull accélère sa chute dans l'attente de ses résultats

 |  | 275 mots
Lecture 1 min.
Prévue le 15 février, la publication des résultats annuels 2000 de Bull avait été reportée au 1er mars pour, selon le motif officiel, finaliser la cession de son activité cartes à puce. Mais la question se pose aujourd'hui de savoir si le groupe informatique n'a pas plutôt voulu différer l'annonce de comptes annuels beaucoup plus mauvais que prévu.D'après des informations publiées ce matin dans Les Echos, Bull pourrait annoncer une perte nette de plus de 200 millions d'euros au titre de l'exercice 2000 alors que les analystes tablent en moyenne sur des pertes de 107 millions d'euros (consensus Jacques Chahine Finance). Au cours du seul premier semestre 2000, le groupe informatique avait annoncé des pertes de 96,1 millions d'euros, marquant une nette dégradation par rapport aux six premiers mois de 1999 (- 13 millions d'euros).Ces difficultés financières ont incité Bull à mettre en oeuvre un plan de restructuration, passant à la fois par la réduction des effectifs et la cession de certains actifs du groupe afin de dégager des liquidités. Bull vient d'ailleurs de conclure la vente de CP8, sa filiale de cartes à puce, au groupe industriel franco-américain Schlumberger pour 350 millions d'euros.A la Bourse de Paris, le titre Bull accélère sa dégringolade dans un marché qui est pourtant plutôt favorable aux valeurs technologiques. En baisse pour la cinquième séance consécutive, le groupe informatique chute de 6,64% à 2,67 euros après moins d'une heure de cotation. Depuis le début de l'année, l'action Bull a perdu 45% de sa valeur, ce qui en fait la troisième plus forte baisse du SRD.latribune.f

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :