Havas Advertising envisage de racheter ses propres actions à Vivendi

 |  | 460 mots
Lecture 2 min.
Une bonne nouvelle ne venant jamais seule, Havas Advertising a annoncé, lors de la présentation de résultats 2000 en forte croissance, qu'il pourrait racheter une partie de ses propres actions actuellement détenues par Vivendi Universal. "Nous envisageons de racheter une partie de cette participation", a dit Jacques Hérail, directeur financier du groupe publicitaire. Le groupe de Jean-Marie Messier possède actuellement 9,7% du capital d'Havas Advertising.Cette décision pourrait alléger le problème de l'offre excédentaire de papier Havas Advertising, qui pèse sur le cours de Bourse de la société depuis des semaines. Entre les anciens actionnaires de Snyder, racheté l'an dernier, et Vivendi Universal, "il y a 12% du capital qui arrive en expiration de lock-up fin mars" et qui pourront donc être cédés sur le marché, a déclaré Jacques Hérail. "Sur ces 12%, le reclassement peut s'opérer sans grande difficulté. Nous pourrions être intéressés à racheter quelques points", a-t-il précisé. Jacques Hérail ajouté qu'il avait déjà identifié quelques repreneurs potentiels, incluant notamment les partenaires espagnols de MediaPlanning.Havas Advertising a annoncé ce matin que son bénéfice net avait bondi de 64,6% à 89,2 millions d'euros l'année dernière. Cette performance est dans le haut de la fourchette des prévisions des analystes. D'après les avis recueillis par Reuters avant la publication des comptes annuels, ceux-ci tablaient sur un résultat net part du groupe après survaleurs compris entre 72 et 95 millions d'euros en 2000. La marge d'exploitation d'Havas Advertising s'est sensiblement appréciée au cours de la période, pour atteindre 14% contre 12,4% en 1999. Le chiffre d'affaires, gonflé par l'intégration de Snyder au quatrième trimestre, avait pourtant bondi de 48,6%, pour s'établir à 1,795 milliard d'euros en 2000.S'il était acquis que l'année 2000 s'achèverait sur des performances financières de haut niveau pour Havas Advertising, les investisseurs attendaient surtout d'en connaître un peu plus sur les perspectives du groupe dans un marché publicitaire qui montre des signes d'essoufflement. Le quatrième groupe publicitaire mondial a annoncé tabler sur une hausse de 15% à 20% par an de son bénéfice par action pour la période courant de 2001 à 2003. Havas espère notamment que les synergies issues de sa fusion avec Snyder vont apporter "une contribution significative" aux résultats "à compter de cette année".A la Bourse de Paris, le titre Havas Advertising a fini la journée en hausse de 6,98% à 16,1 euros. Il revient dans le vert depuis le début de l'année (+4,5%), sur-performant un indice CAC 40 qui a perdu plus de 10% en deux mois. En 2000, l'action du groupe de publicité avait fini l'année sur une baisse de 27,2%, plombée par les inquiétudes sur le ralentissement du marché publicitaire.latribune.f

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :