Sema Group confirme la dégradation de ses marges

L'offre publique d'achat lancée par Schlumberger sur le capital de Sema Group avait fait passer au second plan les difficultés de la SSII franco-britannique. Celles-ci reviennent aujourd'hui sur le devant de la scène avec la publication des résultats provisoires de la société pour l'exercice 2000. Comme attendu depuis les deux avertissements lancés par Sema au cours des derniers mois, les marges du groupe se sont nettement détériorées l'année dernière. Les profits avant impôts et amortissement des survaleurs reculent de 4,4% à 91,9 millions de livres, en ligne avec les dernières prévisions de Sema (90 à 95 millions de livres). Rapportée à un chiffre d'affaires de 1,51 milliards de livres, en hausse de 7,3%, la marge bénéficiaire est ramenée à 6% en 2000, contre 6,8% en 1999.Cette contre-performance, Sema l'explique par un ralentissement généralisé du marché des services informatiques après le coup de fouet donné en 1999 par le passage à l'an 2000. Les profits de la SSII sont également ponctionnés par l'acquisition fin juillet de la société américano-allemande LHS. Celle-ci a généré une perte de 8 millions de livres, pour un chiffre d'affaires de 48,5 millons de livres largement inférieur aux attentes de Sema Group. La direction de Sema profite de la publication des résultats provisoires pour recommander l'offre de Schlumberger sur le capital de la société. L'américain propose 560 pence par action Sema, valorisant la totalité de Sema pour 3,6 milliards de livres.latribune.f

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.