La Bourse de Paris étale avant l'intervention de Greenspan

 |  | 450 mots
Lecture 2 min.
L'attentisme prévaut en Europe avant l'intervention d'Alan Greenspan devant la commission bancaire du Sénat des Etats-Unis. La Bourse de Paris oscille autour de l'équilibre: à midi, le CAC 40 affiche une hausse marginale de 0,05% à 5.762,08 points, après une ouverture à 5.789,58 points (+0,50%) dans le sillage de la veille (+0,82%) et de la remontée du Nasdaq (+0,76%). Le volume d'échanges totalise environ 1,1 milliard d'euros sur le SRD. Les autres places européennes sont elles aussi peu animés: l'indice Footsie laisse 0,39% à 6.127,3 points vers 11 heures et l'indice Dax 0,16% à 6.554,73 points. La prudence s'impose avant la première cotation, à Paris et à Londres, d'Orange, la filiale de téléphonie mobile de France Télécom. Le prix d'introduction de la filiale de France Télécom a été fixé à 9,50 euros pour les particuliers et à 10 euros pour les institutionnels, dans le bas de la fourchette de 9,50 à 11 euros.LES VALEURS DU JOUR A PARIS - Cours vers 11h45 en eurosTrès volatil, France Télécom recule de 0,71% à 83,4, les investisseurs institutionnels se retirant du titre pour acheter des actions de sociétés appartenant au groupe comme Equant (+0,26% à 31) ou Orange, qui sera introduite à 14h00 à Londres et Paris. "Je pense qu'Orange va être plus performant que France Télécom pendant quelques temps et de nombreux fonds d'investissements sont de cet avis", confie un courtier (AFX).Le prix d'introduction d'Orange a été fixé à 10 euros pour les institutionnels (76% du placement) et à 9,50 euros pour les particuliers, soit dans le bas de la nouvelle fourchette établie par l'opérateur. France Télécom a par ailleurs annoncé un chiffre d'affaires 2000 consolidé en hausse de 23,7% à 33,674 milliards d'euros. Orange a contribué à hauteur de 25% à ces revenus, avec un chiffre d'affaires en progression de 82,4% à 8,653 milliards. Wanadoo (-3,96% à 8,98) a quant à lui enregistré un chiffre d'affaires en hausse de 34,3% à 1,054 milliards. Les médias sont sanctionnés, avec notamment M6 (-3,46%), Lagardère (-2,97%) et NRJ (-4,83%). TF1 chute de 5,18% à 48,12, à la suite de l'abaissement de la recommandation de Cheuvreux sur la valeur, en raison des incertitudes sur la publicité. Crédit Lyonnais Securities a de son côté abaissé son objectif de cours sur TF1 de 85 à 67 euros, tout en restant à l'achat sur le titre. Vivendi Universal, dont le marché attend le chiffre d'affaires 2000, prend en revanche 1,64% à 77,45. SR Teleperformance (+3,78% à 32,38) a publié lundi un chiffre d'affaires consolidé en hausse de 31% à près de 617 millions d'euros sur 2000. Fi System (-14,18% à 11,5) a été réservé à la baisse après avoir présenté lundi une perte nette après amortissement des survaleurs de 21,5 millions d'euros sur 2000. Aurel Leven abaisse sa recommandation d'"accumuler" à "alléger" sur le titre. Le fabricant de machines de soufflage de bouteilles plastiques Sidel, qui a réalisé en 2000 un chiffre d'affaires consolidé en hausse de 16,7% à 1,025 milliards d'euros, prend 3,29% à 37,7.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :