Les mobiles compensent les pertes d'Avenir Telecom dans Internet

 |  | 285 mots
Lecture 1 min.
Avenir Telecom a sauvé les meubles grâce à son métier de base. Les services de téléphonie mobile ont en effet généré un bénéfice d'exploitation de 31,1 millions d'euros au premier semestre de l'exercice 2000/2001 (août - décembre 2000), pour un chiffre d'affaires de 441,2 millions d'euros. Cette activité, qui représente 80% des ventes du groupe, a affiché une marge d'exploitation de 7%. Les bénéfices ainsi dégagés ont permis de compenser les lourdes pertes issues de Net Up, la filiale Internet d'Avenir Telecom. Celle-ci, qui commercialise des packs comprenant un ordinateur et un abonnement de 36 mois à Internet, a enregistré un résultat d'exploitation négatif de 17,2 millions d'euros au premier semestre, pour un chiffre d'affaires de 103,1 millions d'euros.Au total, le distributeur de services télécoms a donc affiché un résultat d'exploitation de 13,9 millions d'euros. Rapporté à un chiffre d'affaires de 552,9 millions d'euros, Avenir Telecom présente une marge d'exploitation de 2,5%, contre une marge de 6,3% au cours de l'exercice 1999/2000.Le bénéfice net s'établit de son côté à 50,4 millions d'euros, reflétant principalement la contribution d'un résultat exceptionnel de 47,6 millions d'euros. Au cours du premier semestre 1999/2000, Avenir Telecom avait enregistré un bénéfice net de 18,9 millions d'euros. Malgré la contraction des marges du groupe, les investisseurs ont très bien réagi aux résultats semestriels d'Avenir Telecom. Le titre est en hausse de 12,07% à 5,85 euros en début d'après-midi, ce qui lui permet de confirmer sa bonne tenue depuis le début de l'année. En hausse de 11,5% par rapport au 1er janvier, l'action a largement sur-performé un Nouveau marché qui a dans le même temps dégringolé de 24%.latribune.f

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :