Rexel en hausse après ses résultats annuels

 |  | 341 mots
Lecture 2 min.
Avec plus d'un tiers de son chiffre d'affaires réalisé outre-Atlantique, Rexel fait partie des sociétés françaises les plus sensibles à la conjoncture nord-américaine. Le cours de Bourse de cette filiale de PPR, en baisse de plus de 7% depuis le début de l'année, a d'ailleurs pâti des nombreux signes de ralentissement de la première économie mondiale. Cette exposition n'a pourtant pas empêché le numéro un de la distribution de matériel électrique de maintenir quasiment inchangés ses ratios de rentabilité au cours du dernier exercice. Publié mardi soir, le bénéfice net de Rexel s'est établi à 193,6 millions d'euros l'année dernière, en hausse de 20,4% par rapport à 1999. Le résultat d'exploitation de la société s'est de son côté apprécié de 25% à 414,1 millions d'euros sur l'exercice, presque autant que la croissance du chiffre d'affaires (+28,9% à 7,11 milliards d'euros). Sur l'année, la marge d'exploitation du groupe s'établit donc à 5,8%, presque autant que les 6% affichés lors de l'exercice 1999.Mais Rexel était surtout attendu sur ses perspectives. Et force est de constater que le risque américain incite à la prudence. Le groupe a beau se dire "confiant dans la poursuite" de la progression de ses résultats en 2001, il n'en doit pas moins faire face à un ralentissement de sa croissance interne. Sur le seul mois de janvier, la filiale de PPR a annoncé une hausse de 4,1% de son chiffre d'affaires à données comparables. C'est sensiblement moins que ce dont pouvait se prévaloir Rexel au quatrième trimestre 2000 (+6,6%), comme pour l'ensemble de l'exercice (+6,6%). Déjà, lors des trois derniers mois de l'année, les ventes de la société avaient sensiblement ralenti en Amérique du Nord (+8,2% à périmètre et taux de change constants contre +9% sur les neuf premiers mois de l'exercice).Les investisseurs ont accueilli la publication des résultats 2000 avec satisfaction. En progression de 1,68% à 84,5 euros en fin de matinée, le titre Rexel est bien parti pour s'octroyer une troisième séance consécutive de hausse.latribune.f

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :