La fusion de BHP et Billiton reçoit un accueil enthousiaste

 |   |  257  mots
La course à la taille s'accélère dans l'industrie minière. Lundi, le groupe australien BHP et le britannique Billiton ont annoncé leur intention de fusionner pour former le N°2 mondial du secteur derrière Alcoa, mais devant Rio Tinto et Anglo American. La création de ce nouveau géant, dont la capitalisation atteint 28 milliards de dollars, a été très bien accueillie par les investisseurs. A la Bourse australienne, l'action BHP a grimpé de 3,4% à 21,68 dollars australiens, dans un marché pourtant morose. Ce matin, à Londres, l'action Billiton s'envole de 13,7% à 330 pence, dopée par la prime offerte par BHP dans le cadre de la fusion.BHP Billiton, nom de la nouvelle entité, sera détenu à 58% par les actionnaires de BHP et à 42% par ceux de Billiton. Le groupe concentrera ses efforts dans l'exploration, le développement, la production et la commercialisation de ses ressources naturelles. Pour ce faire, il pourra notamment compter sur les importantes réserves d'aluminium, de charbon, de cuivre, de fer ainsi que de pétrole, de gaz, de nickel, de diamants et d'argent contrôlées par BHP et Billiton.Les deux entreprises emploient 60.000 employés et sont présentes sur les cinq continents, avec des clients en Asie, en Australie, en Europe et en Amérique du Nord.Cette fusion est jugée judicieuse par les observateurs et fait suite à d'autres fusions, rachats ou consolidations de nombreuses sociétés de l'industrie minière, qui veulent avoir les reins suffisamment solides pour répondre aux nouvelles demandes de l'économie mondiale. avec AFP

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :