La fenêtre de Jim Grant

 |  | 310 mots
Ce ballet quotidien laisse Jim perplexe. Il est pourtant l'un des observateurs les plus subtils des marchés financiers de New York et d'ailleurs, et l'éditeur de l'influent Grant's Interest Rate Observer. Mais tandis que le Dow Jones et le Nasdaq ne cessaient de grimper vers des sommets inexplorés et de plus en plus vertigineux, Jim Grant énumérait avec conviction les raisons pour lesquelles les Bourses américaines devaient... baisser.Jusqu'à il y a un an tout juste (le Nasdaq « fêtera », si l'on ose dire, l'anniversaire de son record historique à 5048 points ce samedi), Jim Grant a prêché dans le désert. Ou plus exactement, il était le « bear » de service, l'éternel pessimiste parfois tourné en dérision dans un environnement où les « bulls » faisaient la loi et s'enrichissaient de manière aussi rapide que spectaculaire. Il s'est retrouvé à la « une » du Wall Street Journal. Le titre était ironique à souhait: « Les « bears » auront raison un jour, vous verrez... ». Un gestionnaire de fonds de Chicago expliquait qu'il ne manquait aucun numéro de l'Interest Rate Observer (Jim « est une si bonne plume ») mais n'appliquait aucun de ses conseils (« C'est comme lire le marquis de Sade : c'est intéressant tant que vous n'essayez pas de le faire »).Jim Grant a ainsi conservé ses abonnés, mais aussi son intégrité et son sens de l'humour. Il avoue tout de même respirer un peu mieux depuis quelques mois. « On est passé d'un environnement où deux et deux faisaient seize à un autre où ils ne font plus que 6 7/8, » dit-il en souriant. Autrement dit, la dégringolade n'est pas finie. Mais Jim Grant a déjà la sensation de retrouver son public, les investisseurs « qui veulent acheter de vraies entreprises pour un bon prix. » Comme le Wall Street Journal l'avait prévu, les « bears » ont fini par avoir raison.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :