Zodiac atteint ses objectifs annuels

En septembre, dans un entretien accordé à La Tribune (voir ci-contre), Jean-Louis Gérondeau, le président de Zodiac, avait envisagé un résultat annuel entre 110 et 115 millions d'euros. Les promesses ont été tenues puisque, pour son exercice 2001/2002 (à fin août), l'équipementier aéronautique a enregistré un bénéfice net, avant survaleurs, de 114,2 millions d'euros, en hausse de 5,1%.Cette progression a notamment été obtenue grâce à la réduction des frais financiers et des charges exceptionnelles. Car au niveau de l'activité, le groupe a souffert de la crise du secteur aéronautique.Ainsi, le résultat d'exploitation a reculé de 11,7% à 198 millions d'euros, pour un chiffre d'affaires en repli de 3,7% à 1,51 milliard d'euros. C'est surtout la branche "Airline Equipment" qui a été touchée. Cette division spécialisée dans les cabines pour l'aviation civile a vu ses ventes se replier de 13,7% et son bénéfice d'exploitation fondre de 46%, à 44,84 millions d'euros. Si cet exemple est le plus spectaculaire, toutes les autres branches liées à l'aviation ont elles aussi souffert, tel le pôle "AeroSafety Systems" (équipements souples, toboggans d'évacuation, flotteurs...) dont le résultat d'exploitation a baissé de 11,7%.A l'inverse, le pôle "Marine" (bateaux, piscines,...) s'est distingué. D'abord par des ventes en hausse. Et surtout par sa rentabilité: le résultat d'exploitation s'est envolé de 62,8% à 29,2 millions d'euros.D'après la société, la tendance observée sur l'exercice 2001/2002 devrait se poursuivre en 2002/2003: "Le chiffre d'affaires aéronautique devrait se stabiliser au niveau de celui de 2001/2002", affirme-t-elle. En septembre, Jean-Louis Gérondeau prévenait déjà que le rebond de l'aéronautique ne se reflèterait pas avant l'exercice 2003/2004. Par contre, "le chiffre d'affaires non aéronautique devrait croître légèrement" dès cette année, note le communiqué. Dans l'ensemble, bénéfices et activité devraient donc afficher une "légère croissance" à fin août 2003.Enfin, Zodiac a confirmé que sa stratégie pour l'année en cours sera placée sous le signe des acquisitions. A cet égard, il a annoncé l'accord des Etats-Unis à l'achat d'Esco (équipements mécaniques). L'impact sur les comptes sera voisin de 50 millions de dollars sur le chiffre d'affaires et de 7 millions sur l'Ebitda (proche de l'EBE).Suite à cette publication, l'action Zodiac perd 7,02% à 20,39 euros en fin d'après-midi. Mais, malgré la crise aéronautique et la déprime boursière, elle gagne encore près de 2% sur l'année.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.