Le CAC 40 réduit ses gains à mi-séance

Après avoir gagné jusqu'à 2,93%, la Bourse de Paris a quelque peu réduit ses gains à mi-séance, dans un marché qui demeure volatil alors qu'une nouvelle série de résultats d'entreprises américaines est attendue cet après-midi. Parmi celles-ci figurent notamment Amazon.com, Dow Chemical, Eastman Kodak et JDS Uniphase. Par ailleurs, si aucune décision sur les taux n'est prévue à l'issue du conseil de la BCE, les investisseurs attendent un communiqué qui pourrait donner des indications sur l'évolution de la politique monétaire de la Banque centrale. Ils surveilleront par ailleurs, à 14h30, la statistique américaine des inscriptions hebdomadaires au chômage. Il reste que les valeurs technologiques et financières demeurent bien orientées, Renault conservant la tête des hausses des valeurs du CAC. Vivendi Universal fait également preuve de fermeté à la suite d'informations évoquant son intention de contrer les ambitions de Vodafone sur Cegetel.A midi dix, le CAC 40 gagnait 1,44% à 3.035,20 points, dans un volume d'affaires peu étoffé avec moins de 1 milliard d'euros traités sur les seules valeurs de l'indice. A Londres, l'indice FT 100 gagne 1,58% et, à Francfort, le Dax progresse de 2,58%. Sur le marché des changes, l'euro cède du terrain à 0,9740 dollar contre 0,9760 hier soir.Renault progresse de 6,63% à 49,05 euros. Le groupe a annoncé un repli de 2,88% de son chiffre d'affaires au troisième trimestre. Sur les neuf premiers mois de l'année, il s'inscrit en baisse de 0,22%. Le constructeur automobile a précisé que le bénéfice dégagé par sa filiale Nissan se traduirait, après retraitement, par une contribution positive d'environ 900 millions d'euros dans ses comptes au second semestre. Par ailleurs, Morgan Stanley a relevé les prévisions de bénéfice de Renault de 3,95 à 4,40 euros par action pour 2002, et de 4,60 à 5,60 euros pour 2003.Cap Gemini s'adjuge 6,14% à 21,79 euros dans le sillage du rebond du Nasdaq et en dépit de la dégradation de Goldman Sachs qui est passé de "surperformance" à "performance en ligne" sur le titre. Alcatel reprend 1,42% à 3,58 euros, soutenu par la fermeté de son concurrent Lucent qui a gagné plus de 5% à New York hier. STMicroelectronics monte de 2,54% à 18,20 euros alors que l'indice des semi-conducteurs de la Bourse de Philadelphie (SOXX) a progressé de 7,84%.Vivendi Universal avance de 4,97% à 12,67 euros. VU négocierait avec ses banques un montage financier particulier lui permettant de prendre le contrôle de Cegetel et de contrer l'offre de Vodafone, rapporte l'agence Reuters en citant des sources bancaires. Un tel accord permettrait à VU d'accroître sa participation dans sa filiale de téléphonie en rachetant, pour environ 4 milliards d'euros, la participation de 26% détenue par le britannique BT. Un tel rachat permettrait à Vivendi de prendre le contrôle de 56% de SFR, contre 47,2% seulement en cas de rachat de la participation de 15% détenue par l'américain SBC. Cegetel détient 80% de SFR, Vodafone détenant les 20% restant.France Télécom gagne 2,32% à 9,70 euros. Selon La Tribune, l'opérateur historique pourrait céder les Pages jaunes, valorisées entre 2,5 et 3 milliards d'euros par les banquiers, précise le quotidien.Les valeurs financières rebondissent également à l'image d'Axa (+3,44% à 13,60 euros), de BNP Paribas (+4,07% à 37,82 euros) et de la Société Genérale (+0,04% à 49,41 euros).TotalFinaElf gagne 1,43% à 134,70 euros alors que Merrill Lynch a relevé son opinion sur le secteur pétrolier mondial à "surpondérer".Parmi les éditeurs de jeux vidéo, Infogrames reprend 7,01% à 2,29 euros, et Ubi Soft 7,68% à 10,66 euros après leur récent plongeon. Le numéro un mondial du secteur, l'américain Electronic Arts, doit publier ses résultats du deuxième trimestre après la clôture de Wall Street.Essilor s'apprécie de 2,68% à 42,15 euros. Le fabricant d'optiques ophtalmiques a annoncé une hausse de 5%, à 1,63 milliard d'euros, de son chiffre d'affaires sur les neuf premiers mois de l'année. A périmètre comparable, la hausse ressort à 7,3%. Pour l'ensemble de l'exercice 2002, le groupe anticipe une "progression soutenue du chiffre d'affaires en base homogène et des résultats".Michelin cède 0,73% à 29,83 euros. Le géant du pneumatique doit publier son chiffre d'affaires du troisième trimestre après la clôture. Le consensus d'analystes interrogés par Bloomberg anticipe un repli de 0,2% à 3,98 milliards d'euros.Plus forte baisse du CAC, Vinci perd 1,58% à 59,05 euros après un gain de près de 6% en deux semaines.Pechiney baisse de 3,07% à 30 euros. Le groupe a accusé une perte de 14 millions d'euros au troisième trimestre, contre un bénéfice de 56 millions un an plus tôt. Le résultat opérationnel recule pour sa part de 31%. Aurel Leven a d'ailleurs dégradé le titre d' "achat" à "vente".Enfin, Oberthur Card Systems recule de 5,78% à 1,63 euro. Le groupe a fait état d'une baisse de 7%, à 103,3 millions d'euros, de son chiffre d'affaires au troisième trimestre. Sur neuf mois, le recul est de 5,4% à 320,9 millions d'euros. Pour l'ensemble de l'exercice, le fabricant de cartes à puces estime que son activité devrait se situer "dans une fourchette de 435 à 450 millions d'euros". Le Crédit Lyonnais a abaissé sa recommandation sur le titre d' "accumuler" à "alléger". John WiburgCopyright Invest

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.