Le CAC 40 cède 1% à mi-séance, Vivendi et Scor progressent

A l'instar des autres grandes places européennes, la Bourse de Paris s'inscrit en baisse à mi-séance. La réduction des gains de Wall Street en clôture, les craintes liées à un possible durcissement de la position américaine face à l'Irak et l'attente, demain soir, de la décision de la Fed en matière de taux d'intérêt incitent les investisseurs à prendre leur bénéfices. Par ailleurs, la publication, à 16 heures, de l'indice ISM des services en octobre aux Etats-Unis freine les initiatives. Même si les contrats futures sur indices américains s'inscrivent en hausse, les boursiers demeurent prudents en anticipation d'une séance volatile à Wall Street en ce jour d'élections de mi-mandats.A midi, le CAC 40 cédait 0,96% à 3.187,91 points, dans un volume d'affaires modéré de 780 millions d'euros traités sur les valeurs de l'indice. Au même moment, le Footsie londonien cédait 1,06% et le Dax perdait 1,3% à Francfort. Enfin, sur le marché des changes, l'euro est repassé au dessus de la parité face à la devise américaine, et cote 1,0022 dollar, contre 0,9975 hier soir à New York.Plus forte hausse du CAC 40, Vivendi Universal gagne 5,88% à 12,78 euros. Le Belge Belgacom mène actuellement des discussions préliminaires avec Cegetel en vue d'une fusion, rapporte l'agence Reuters en citant des sources proches de l'opérateur belge.Plus forte hausse du SRD, Scor progresse de 9,35% à 7,95 euros. Le conseil d'administration du réassureur a nommé Denis Kessler à la tête du groupe en remplacement de Jacques Blondeau, qui a immédiatement quitté ses fonctions. Ancien vice-président délégué du Medef, Denis Kessler s'est fixé comme priorité le retour à la rentabilité de Scor, qui a annoncé la semaine dernière une perte prévisionnelle de 250 millions d'euros pour l'exercice 2002. Enfin, les actionnaires de Scor ont autorisé le conseil d'administration à procéder à une augmentation de capital, selon des modalités qui seront définies ultérieurement.Alstom cède 0,92% à 6,49 euros. Le titre a évolué de façon erratique entre un plus haut de 7,63 euros (+16,48%) et un plus bas de 6,33 euros (-3,35%), les investisseurs se montrant perplexes face à des résultats meilleurs que prévu et des informations contradictoires concernant les poursuites liées à l'amiante aux Etats-Unis. Le groupe a finalement annoncé qu'il devait répondre à 6.500 plaintes individuelles liées à l'amiante aux Etats-Unis, tout en assurant qu'elles n'auraient aucun impact sur ses comptes. Le groupe a dégagé un bénéfice net de 11 millions d'euros au premier semestre 2002-2003, contre 92 millions un an plus tôt. Les analystes interrogés par Reuters tablaient sur une perte nette de 16 millions d'euros. Alstom a par ailleurs annoncé ce matin la nomination de Patrick Kron au poste de président, en remplacement de Pierre Bilger à compter de janvier prochain. Patrick Kron est l'actuel président du directoire d'Imerys.Neopost est suspendu dans l'attente d'un communiqué de la société. Selon Bloomberg, Pitney Bowes, le premier fabricant mondial d'équipements postaux, accuse Neopost d'utiliser l'une de ses technologies depuis au moins 1997. Le titre a été suspendu sur un dernier cours de 27,40 euros (-25,34%).Les grandes technologiques du CAC 40 subissent des prises de bénéfices. Alcatel perd ainsi 3,53% à 5,47 euros et STMicroelectronics 0,64% à 21,87 euros. Les valeurs d'assurances subissent aussi des dégagements à l'image d'Axa (-2,86% à 14,95 euros) et des AGF (-0,30% à 36,02 euros).Les agences de publicité reculent alors que CSFB a abaissé sa recommandation sur le secteur au niveau européen à "sous-pondérer". Havas recule de 4,36% à 5,05 euros, l'intermédiaire ayant dégradé le titre de  "neutre" à "sous-performance". Publicis cède pour sa part 1,8% à 24,05 euros.Lafarge, qui doit tenir son assemblée générale cet après-midi, gagne 0,57% à 79,95 euros.Imerys perd 1,52% à 122,90 euros. Le groupe a enregistré une hausse de son bénéfice net, à 124,4 millions d'euros, sur les neuf premiers mois de l'année, contre 97,9 millions sur la même période de l'an dernier. Le résultat net courant progresse de 16,2% à 9,19 millions d'euros. Le groupe spécialisé dans la valorisation des minéraux a confirmé son objectif d'une hausse de 15% de son résultat net courant annuel. Enfin, en raison du prochain départ de Patrick Kron pour Alstom, Gérard Buffière, actuel responsable de la branche pigments et additifs du groupe, prendra la tête d'Imerys en janvier.Enfin, Accor perd 2,79% à 35,60 euros et Carbone Lorraine cède 1,46% à 27,61 euros. Les deux groupes doivent publier leur chiffre d'affaires du troisième trimestre après la clôture. John WiburgCopyright Invest

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.