Rally de fin de séance, le CAC 40 s'octroie 4%

Après un début de séance mitigée à Wall Street,  les indices américains sont repassés dans le vert après 16 heures, permettant au CAC 40 de s'offrir un rally en toute fin de séance. Ainsi, après la chute de 4,99% hier, Paris se reprend de 4,02% à 3.083,97 points dans un volume d'échanges de près de 2,9 milliards d'euros. Plus forte hausse de l'indice, Alcatel s'envole de 40,54% à 5,20 euros. L'équipementier de télécommunications a certes accusé une perte nette de 1,35 milliard d'euros au troisième trimestre, mais, à 227 millions d'euros, la perte opérationnelle est inférieure au déficit de 237,5 millions attendu par les analystes. Alcatel table sur une croissance à deux chiffres de ses ventes au quatrième trimestre, et se dit confiant dans son "retour à la profitabilité en 2003".Saint-Gobain signe la deuxième performance avec un gain de 14,92% à 21,49 euros. Le fabricant de matériaux de construction a fait état d'un chiffre d'affaires stable à 22,92 milliards d'euros sur les neuf premiers mois de l'année, et confirmé qu'il passerait une charge de seulement 100 millions d'euros en 2002 au titre des litiges liés à l'amiante aux Etats-Unis, ce qui a rassuré le marché. Le titre avait récemment chuté sur fond de craintes relatives à son exposition sur ce risque.Pinault Printemps gagne pour sa part 13,45% à 79,30 euros après avoir confirmé tenir des discussions exclusives avec le Crédit Agricole en vue de la cession de Finaref pour plus de 2,5 milliards d'euros. Le Crédit Agricole gagne pour sa part 1,81% à 16,32 euros. La Banque verte n'est plus la seule candidate sérieuse au rachat du Crédit Lyonnais puisque les AGF ont annoncé détenir plus de 10% du capital de la Banque au lion. Les AGF terminent sur un gain de 2,38% à 32,72 euros et le Crédit Lyonnais progresse de 0,57% à 35,35 euros. Chute en revanche pour Scor, qui s'effondre de 28,84% à 7,50 euros. Le réassureur a annoncé tabler sur une perte nette de l'ordre de 250 millions d'euros en 2002 en raison notamment des inondations intervenues en Europe centrale et en Allemagne, mais surtout d'une provision de 100 millions d'euros pour dépréciation de son investissement dans Swiss Life et d'une perte de 100 millions accusée par une de ses filiales aux Bermudes.Les grandes technologiques se reprennent également à l'image de Cap Gemini qui gagne 11,18% à 23,57 euros avant la publication, ce soir, de son chiffre d'affaires trimestriel. STMicroelectronics prend 9,04% à 19,78 euros. Ubi Soft avance de 13,21% à 12 euros. L'éditeur de jeux vidéo a publié un chiffre d'affaires en baisse de 3% au deuxième trimestre et confirmé ses objectifs de croissance pour l'année, comprise entre 17 et 22% à périmètre et taux de change constants.Vivendi Universal prend 1,73% à 12,36 euros. Son conseil d'administration a rejeté l'offre de 6,77 milliards d'euros de Vodafone pour le rachat de sa participation de 44% dans Cegetel. Jugeant que ce prix ne "reflète pas la véritable valeur de Cegetel", le conseil de VU a décidé de "ne pas accepter cette offre en l'état". Par ailleurs, citant un courrier électronique envoyé aux salariés de la chaîne, Les Echos rapportent que Jean-Bernard Lévy, le numéro deux de Vivendi, a assuré que la vente de Canal + "n'est pas à l'ordre du jour".Johan DeschampsCopyright Invest

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.