Lagardère soutenu par les médias

La tendance constatée sur le premier semestre s'est confirmée fin septembre. La croissance de Lagardère n'est soutenue que par les médias. Et ceux-ci ont de plus en plus de mal à compenser les replis enregistrés dans les autres divisions. Ainsi, le chiffre d'affaires global du groupe, qui était en hausse de 3,1% au premier semestre, ne progresse plus que de 0,9% sur neuf mois (9,52 milliards d'euros).En premier lieu, le groupe a pâti de la contre-performance d'EADS, détenu à 15% et dont Lagardère ne compte pas se séparer avant 2006 ou 2007. En raison des difficultés persistantes du secteur aéronautique, la contribution d'EADS a reculé de 2,6%, à 2,9 milliards d'euros. Si l'on exclut le groupe aéronautique, les revenus de Lagardère ont progressé de 2,5%.Mais ce n'est pas tout. La division automobile fait elle aussi grise mine, avec un chiffre d'affaires en chute de 20,8%, à 683 millions d'euros (le repli se limitait à moins de 11% sur six mois). L'ancienne génération de Renault Espace (en fin de vie sur la période) a vu ses ventes s'éroder, tandis que l'Avantime ne s'est pas encore imposée.Il ne reste donc que la division médias. Et là, les chiffres sont plus flatteurs. A données comparables, la croissance a même accéléré, de 6,7% à fin juin à 7,3% à fin septembre. Malgré "la baisse du trafic aérien, Hachette Distribution Services enregistre un taux de croissance à deux chiffres", souligne la société. Le pôle radio et Hachette Livre sont aussi en progression. En revanche, affecté par un environnement publicitaire difficile, Hachette Filipacchi Médias a constaté un repli de ses recettes de 3% en comparable.D'une façon générale, le léger tassement du troisième trimestre ne semble pas inquiéter le groupe, qui estime que "le chiffre d'affaires des neuf premiers mois est en ligne avec l'objectif de réaliser à fin 2002 un montant proche de celui de 2001".En Bourse, l'action cède 0,94% à 42,02 euros en fin de séance, portant son repli annuel à 10,6%.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.