Paris gagne près de 3% en attendant Wall Street

Déjà dopée par la fermeté de Wall Street vendredi, la Bourse de Paris frôle les 3.150 points à mi-séance grâce à la bonne orientation des contrats futures sur indices américains qui laisse espérer une poursuite de la hausse à New York cet après-midi. Toutes les valeurs du CAC progressent, les valeurs technologiques affichant les meilleurs performances. Vivendi Universal avance de 4,5%, dopé par des informations de presse selon lesquelles le groupe serait proche d'un accord pour la cession de son pôle américain d'édition. VU doit par ailleurs réunir son conseil d'administration ce soir. France Télécom gagne pour sa part 7% à quelques heures du premier conseil d'administration de l'ère Breton. Enfin, le nouveau recul de l'indice Ifo du climat des affaires en Allemagne n'a eu aucun impact sur la tendance. A 87,7 en octobre, cet indicateur est inférieur aux 88 attendus par les économistes interrogés par Bloomberg, mais supérieur aux 87,6 prévus par le consensus réuni par Reuters.A midi, le CAC 40 gagnait 2,89% à 3.145,17 points, dans un volume peu fourni d'environ 840 millions d'euros traités sur les valeurs de l'indice. Au même moment, le Footsie avançait de 1,61% à Londres et le DAX progressait de 2,95% à Francfort. Sur le marché des changes, l'euro cède du terrain face au billet vert à 0,9745 dollar, contre 0,9765 vendredi soir.Si aucune statistique américaine n'est prévue aujourd'hui, la semaine sera dominée par l'indice de confiance des consommateurs américains en octobre, attendu demain. Celui des ménages français sera également observé, jeudi, alors que la première estimation du PIB américain au troisième trimestre sera publiée le même jour. Enfin, les investisseurs s'intéresseront, vendredi, aux chiffres de l'emploi d'octobre aux Etats-Unis.Les valeurs technologiques sont orientées à la hausse après la progression de 2,5% du Nasdaq vendredi. L'annonce par le japonais Sony d'un retour aux bénéfices au deuxième trimestre constitue également un facteur de soutien. Le leader mondial de l'électronique grand public a par ailleurs revu en hausse sa prévision de bénéfice net annuel. Alcatel progresse de 6,92% à 4,17 euros à deux jours de l'annonce de ses résultats du troisième trimestre. Cap Gemini avance de 9,17% à 23,22 euros alors que la SSII doit publier son chiffre d'affaires trimestriel mercredi. STMicroelectronics s'adjuge 4,19% à 19,90 euros. Les Echos rapporte que le groupe franco-italien envisage d'investir 1 milliard d'euros dans son centre de Rousset, près d'Aix-en-Provence, en vue d'augmenter la production et de développer la recherche et le développement. Sur le Nouveau Marché, Soitec gagne 4,55% à 2,99 euros.France Télécom s'apprécie de 7,14% à 11,41 euros. Son conseil d'administration doit examiner, ce soir, le chiffre d'affaires du groupe au troisième trimestre.Vivendi Universal avance de 4,53% à 13,16 euros alors que son conseil d'administration doit décider ce soir de la réponse à apporter à l'offensive de Vodafone sur Cegetel. Le Financial Times croit savoir que le conseil devrait également étudier une offre de rachat de son pôle américain d'édition déposée par Apax Partners, Thomas H. Lee Partners et Blackstone Group.Le secteur bancaire est également soutenu : BNP Paribas gagne 5,21% à 39,79 euros. Le marché a bien accueilli l'annonce du rachat de Facet, qui gère les cartes de crédit de Conforama (groupe Pinault Printemps Redoute). PPR s'octroie pour sa part 4,68% à 72,65 euros. La Société Générale prend 3,71% à 51,75 euros. La banque pourrait annoncer plusieurs centaines de suppressions d'emplois dans sa division banques d'affaires, selon des sources proche de l'établissement citées par Reuters. On notera également la fermeté du Crédit Agricole, qui gagne 5,65% à 17,20 euros, tandis que le Lyonnais prend 2,66% à 36,29 euros.EADS s'adjuge 4,88% à 11,60 euros alors qu'Airbus a annoncé qu'il compte remporter au moins 50% des commandes de l'aéronautique civil au Japon d'ici 2006, contre 18% actuellement.Peugeot avance de 3,28% à 43,79 euros. Son président a déclaré au Monde daté de mardi la construction d'une nouvelle usine d'assemblage en Europe centrale. Le groupe ambitionne ainsi de porter sa production à 4 millions de véhicules en 2006, contre 3,25 millions en 2002.Les valeurs pharmaceutiques progressent après l'annonce par l'allemand Schering d'une hausse de 13% de son bénéfice d'exploitation au troisième trimestre. Aventis monte de 2,19% à 60,60 euros à la veille de la publication de son chiffre d'affaires trimestriel. Fortis table sur une croissance de l'ordre de 11% des ventes du groupe. Sanofi-Synthélabo s'apprécie de 1,23% à 61,85 euros.Rhodia gagne 1,83% à 6,68 euros. Le groupe chimique a vu sa perte se réduire au troisième trimestre à 27 millions d'euros, contre 74 millions un an plus tôt. Le résultat d'exploitation est bénéficiaire de 76 millions, contre 44 millions. L'excédent brut d'exploitation ressort à 184 millions d'euros, contre une perte de 105 millions. Le chiffre d'affaires a reculé à 1,6 milliard d'euros contre 1,68 milliard un an plus tôt. Pour le quatrième trimestre, le groupe chimique table sur un excédent brut d'exploitation comparable à celui du troisième. Enfin, Rhodia a réaffirmé son engagement de réduire son endettement financier net à près de 2 milliards d'euros à fin 2002, contre 2,6 milliards à fin 2001.Air France progresse de 6,97% à 10,75 euros. La direction de la compagnie aérienne a annoncé être parvenue à un accord avec le Syndicat national des pilotes de ligne (SNPL) qui a retiré son préavis de grève. La SNPL avait déposé un préavis de grève du 1er au 4 novembre.Enfin, JC Decaux est quasi-stable à 11,70 euros (+0,43%). Le groupe a annoncé une baisse de 0,9%, à 357,3 millions d'euros, de son chiffre d'affaires au troisième trimestre. Sur les neuf premiers mois de l'année, il ressort en hausse de 1,9% à 1,13 milliard d'euros. Pour le second semestre, le spécialiste de l'affichage publicitaire et du mobilier urbain anticipe un chiffre d'affaires comparable à celui du premier. Pour 2002, la société table sur "une légère hausse" de l'excédent brut d'exploitation.John WiburgCopyright Invest

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.