Léger trou d'air pour Renault au troisième trimestre

 |   |  393  mots
Nissan est décidément très porteur pour Renault. Déjà les chiffres nettement meilleurs qu'attendu de Nissan publiés mercredi matin avaient permis à l'action du Français de résister à la déprime du marché (voir ci-contre). Et mercredi soir, Renault a confirmé l'utilité de sa filiale. Nissan devrait en effet apporter une contribution de 900 millions d'euros aux résultats du second semestre de la firme de Boulogne. Le montant définitif sera communiqué lorsque les comptes de Nissan auront été arrêtés.Cette annonce est intervenue lors de la publication du chiffre d'affaires trimestriel de la marque au losange. Et de ce côté-là, les données sont un peu moins bonnes que chez Nissan. Entre juillet et septembre, les revenus de Renault ont en effet reculé de 2,9% à 7,99 milliards d'euros (-0,84% en comparable). Cela ne constitue pas réellement une surprise dans la mesure où le trimestre précédait un large renouvellement de gamme. Les nouveaux Espace et Megane n'ont été lancés qu'à l'automne. Renault poursuit donc une tendance baissière: après les +2,45% du premier trimestre, les ventes avaient reculé de 0,45% sur les trois mois suivants. Néanmoins, le groupe reste pratiquement à flot sur neuf mois, avec un chiffre d'affaires de 27 milliards d'euros (-0,22%). Il progresse même de 2,57% à données constantes.Si le pôle financier enregistre une progression de 4,22% de son chiffre d'affaires, la seule branche automobile a vu ses revenus progresser de 1,5% à 25,6 milliards d'euros à fin septembre. En volume, les ventes sont quasiment stables avec 1,82 million d'unités. Pour contrer l'effet de la dépréciation du peso argentin et du real brésilien, le groupe indique qu'il a pu compter sur des gammes dynamiques dans d'autres zones: le diesel en Europe occidentale et Renault Samsung Motor en Asie.Mardi soir, Peugeot avait quant lui fait part d'une augmentation de ses ventes de 5,4% sur neuf mois (voir ci-contre). Selon les spécialistes, Renault devrait reprendre la main sur le plan commercial dans les prochains mois grâce à ses nouveaux modèles. Mais reste à savoir si cela suffira à doper les résultats. D'autant que le marché automobile reste tendu.Jeudi à la clôture, l'action Renault progresse de 8,91%, à 50,10 euros, propulsée par les résultats de Nissan et la hausse de 6% du titre à Tokyo. Depuis le début de l'année, Renault gagne plus de 26%.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :