Le CAC sous les 3.000 points dans les premiers échanges

 |  | 234 mots
Ce n'est pas avec les 3.500 points -comme certains opérateurs l'espéraient il ya quelques mois-, mais bien avec les 3.000 points que le CAC va jouer à l'approche de la fin de l'année. En légère baisse à l'ouverture, l'indice parisien a rapidement accentué son repli jusqu'à effacer cette barre psychologique des 3.000 points. Vers 10 heures, il cédait 0,5%, à 2.996,88 points.L'envolée du pétrole, avec la poursuite de la grève au Venezuela et les tensions politiques autour de l'Irak et de la Corée, continuent de peser sur les marchés. Le Brent, qui progresse encore en début de journée, gagne 44 cents, à 30,60 dollars. L'envoi de troupes américaines supplémentaires dans le Golfe accentue les craintes de guerre contre l'Irak.Le maintien des cours du Brent à un niveau élevé ne profite toutefois pas à TotalFinaElf, qui cède 0,6%, à 132,20 euros. En l'absence d'actualité particulière, les variations des autres valeurs s'avèrent assez peu significatives et tiennent surtout des ajustements de fin d'année dans les portefeuilles. Parmi, les vedettes de la cote, France Télécom perd 2,66%, Alcatel 2,28% et Vivendi Universal 2,64%.A noter enfin, GFI Informatique lâche plus de 2% malgré les déclarations de son président qui a "confirmé" ce week-end l'objectif d'une marge opérationnelle de 7,4% pour la fin de l'année. Pour l'ensemble de l'année, le groupe avait dit ambitionner, à la mi-décembre, plus de 8% de marge.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :