Paris progresse de 1,5% avant le PIB américain

La Bourse de Paris s'inscrit en hausse à mi-séance, soutenue par les valeurs technologiques qui bénéficient elles-mêmes de la progression de 2,01% du Nasdaq hier. Le marché a par ailleurs digéré la perte surprise de 181 millions d'euros accusée par Deutsche Bank au troisième trimestre. Hormis Dexia, qui attend une baisse de son bénéfice 2002, les autres valeurs bancaires ont effacé leurs pertes. Les autres places européennes sont également orientées à la hausse, les investisseurs du Vieux Continent saluant le maintien des prévisions de Cap Gemini, ainsi que le bénéfice, supérieur aux attentes, annoncé par Royal Dutch Shell. Il reste que les marchés demeurent très volatils dans l'attente de la publication, cet après-midi, de plusieurs indicateurs américains, dont les inscriptions hebdomadaires au chômage, et la première estimation du PIB du troisième trimestre. Les économistes interrogés par Bloomberg tablent sur une croissance annualisée de 3,7%, après 1,3% au deuxième trimestre.A midi cinq, le CAC 40 gagne 1,5% à 3.130,40 points, dans un volume relativement fourni d'environ 1,3 milliard d'euros échangés sur les valeurs de l'indice. Au même moment le Footsie londonien progresse de 1,21% et le Dax s'adjuge 1,11% à Francfort. Sur le marché des changes, l'euro progresse face à la devise américaine à 0,9868 dollar, contre 0,9842 hier soir à New York.Plus forte baisse du CAC 40, Dexia abandonne 9,38% à 9,47 euros après avoir annoncé prévoir une baisse d'environ 10% de son bénéfice net en 2002. Le groupe bancaire franco-belge ajoute que son bénéfice net du troisième trimestre s'inscrira "en baisse notable par rapport à celui du trimestre précédent". Les titres des autres banques ont en revanche effacé leurs pertes. La Société Générale gagne 2,15% à 50,75 euros, le Crédit Agricole 1,72% à 16,60 euros et le Crédit Lyonnais 1,98% à 36,05 euros. Initialement, le secteur avait été affecté par l'annonce par Deutsche Bank d'une perte de 181 millions d'euros avant impôt au troisième trimestre, alors que les analystes anticipaient un bénéfice de 282 millions.Les valeurs technologiques progressent dans le sillage de la hausse de 2,01% du Nasdaq hier. Cap Gemini prend encore 6,96% à 25,21 euros, en dépit de l'annonce du recul de 14,2% de son chiffre d'affaires du troisième trimestre. La SSII a cependant confirmé ses objectifs de marge opérationnelle de 5% en 2003 et de 2,5% au second semestre 2002.Alcatel avance de 2,5% à 5,33 euros alors que CAI Cheuvreux a relevé sa recommandation sur le titre de "sous-performance" à "surperformance" et son objectif de cours de 3,5 à 7 euros. STMicroelectronics s'adjuge 2,48% à 20,27 euros.Sagem progresse de 7,86% à 74,10 euros après l'annonce d'une hausse de 20% de son chiffre au troisième trimestre. Le bénéfice d'exploitation ressort à 31,9 millions d'euros, contre 29,5 millions au deuxième trimestre. Le groupe d'électronique et de télécommunications a en outre annoncé qu'il relevait de 20% son objectif de résultat d'exploitation pour l'ensemble de 2002 de 100 à 120 millions d'euros. Enfin, le groupe de conseil en technologies Altran progresse de 15,19% à 6,22 euros.Parmi les opérateurs de télécommunications, France Télécom s'octroie 4,73% à 11,73 euros tandis que sa filiale Orange perd 3,58% à 5,65 euros. UBS Warburg a dégradé le titre de "conserver" à "réduire", selon des sources de marché.Vivendi Universal monte de 2,35% à 12,65 euros. Jean-René Fourtou se serait "donné un délai de quinze jours" pour exercer son droit de préemption sur la participation de 26% de BT dans Cegetel, rapporte l'agence Reuters qui cite une source syndicale.Lafarge gagne 4,6% à 78,50 euros. Le groupe a annoncé une hausse de 15,2%, à 11,251 milliards d'euros, de son chiffre d'affaires sur les neuf premiers mois de l'année. A périmètre comparable, la hausse ressort à 0,7%. Le cimentier a par ailleurs confirmé qu'il ne faisait l'objet d'aucune plainte liée à l'amiante, ni en Amérique du Nord, ni dans le reste du monde.Saint Gobain s'adjuge 6,56% à 22,90 euros au lendemain d'une progression de 15%. Le groupe a rassuré le marché mercredi en n'annonçant pas de nouvelle provision pour litiges liés à l'amiante aux Etats-Unis.TotalFinaElf s'apprécie de 2,37% à 138,20 euros alors que Royal Dutch Sell a annoncé un bénéfice de 2,24 milliards de dollars au troisième trimestre, supérieur aux attentes des analystes.Rexel recule de 3,42% à 36,95 euros. Le groupe de distribution a présenté des mesures de réorganisation qui conduiront à 1.800 suppressions d'emplois dans le monde et se traduiront par une provisions de 150 millions d'euros dans les comptes de l'exercice 2002. Dans un entretien aux Echos, Jean-Charles Pauze, le PDG de la filiale de PPR, indique que Rexel affichera des pertes cette année. Sa maison-mère Pinault Printemps est stable à 79,30 euros.Gemplus gagne 1,45% à 0,70 euro. Le groupe a accusé une perte nette de 38,6 millions d'euros au troisième trimestre, contre un bénéfice de 6,6 millions un an plus tôt. Le chiffre d'affaires recule de 9,1% à 205,6 millions d'euros. Le fabricant de cartes à puce ajoute que, contrairement à ses prévisions, il ne dégagera pas de bénéfice opérationnel au quatrième trimestre. Les analystes interrogés par Bloomberg tablaient sur une perte de 17,5 millions d'euros au troisième trimestre. John WiburgCopyright Invest

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.