Les échanges d'actions sur Euronext rebondissent en octobre

Après un passage à vide en septembre (voir ci-contre), les volumes de transactions sur Euronext se sont redressés en octobre. Ainsi, le volume mensuel d'échange sur actions est ressorti à 131 milliards d'euros, contre 115,8 milliards un mois plus tôt, pour les places de Paris, Bruxelles, Amsterdam et Lisbonne.D'une part, Euronext a bénéficié d'un calendrier plus favorable, avec 23 jours de Bourse contre 21 en septembre. Par ailleurs, les investisseurs se sont montrés plus actifs. Certes, l'ordre moyen est resté faible - moins de 10.300 euros, contre 10.600 le mois précédent. Mais le nombre de transactions est passé de 10,87 à 12,73 millions. De quoi doper le volume moyen d'échanges quotidien, qui est ressorti à 5,7 milliards d'euros (+3,3% en un mois).Tous les indicateurs ne sont pas pour autant dans le vert. Et ce rebond ne doit pas faire oublier qu'Euronext a souffert de la crise boursière en 2002. Les chiffres sont en effet moins flatteurs lorqu'on les compare à ceux de 2001. Sur les neuf premiers mois de l'année, le volume d'échanges quotidien, de 6,38 milliards d'euros, reste par exemple inférieur de 6,2% à ce qu'il était un an plus tôt.Contrairement aux actions, les trackers restent quant à eux dynamiques sur l'année, mais ont légèrement accusé le coup en octobre. La part de marché d'Euronext sur ce segment a été de 45,6%, alors que le groupe revendiquait une pénétration de 53,8% en septembre. Ainsi, la moyenne quotidienne d'échanges s'est rétractée, de 132,1 millions d'euros sur huit mois à 132 millions sur neuf mois.Enfin, du côté du Liffe (produits dérivés), la tendance est toujours au beau fixe. Le nombre de contrats négociés en octobre s'est élevé à 66,5 millions, soit 13% de plus qu'en septembre. Un niveau qui a permis au groupe d'établir, à 985 millions d'euros, un nouveau record en termes de valeur nominale quotidienne sous-jacente. Un seul petit reproche pourra être adressé au Liffe: le nombre de contrats a été plus faible qu'en octobre 2001. Euronext ne donne pas de chiffres précis, mais par déduction on peut estimer la différence à un peu plus de 3%. Dès lors, le nombre de contrats négociés ne progresse plus que de 17% sur neuf mois (599 millions), alors que la hausse était de 20% à fin septembre.A Paris, ces chiffres sont dans leur ensemble bien accueillis. L'action Euronext avance de 2,12%, à 21,20 euros, en clôture. Ce qui lui permet de revenir près de l'équilibre en termes de performance annuelle.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.