Le laxisme budgétaire de la France épinglé par Bruxelles

 |  | 319 mots
Lecture 2 min.
C'est à chaud que le commissaire européen chargé des Affaires économiques a décidé de réagir à la présentation du projet de budget de la France pour 2003. Pedro Solbes ne modère pas ses critiques, se déclarant "préoccupé par les objectifs budgétaires" du gouvernement français, dont le projet de budget 2003 montre qu'il a choisi de "reporter le processus d'assainissement budgétaire". Selon Pedro Solbes, "la première source de préoccupation est le manque d'amélioration claire de la position du déficit budgétaire cycliquement ajusté". La deuxième source de préoccupation réside dans le fait que "l'équilibre du budget ne sera pas atteint en 2006". Dès hier, le ministre français de l'Economie a effectivement laissé entendre que la France afficherait dans quatre ans un déficit de l'ordre de 0,5 à 1% du PIB, suivant que la croissance en 2006 serait de 3 ou de 2,5%. Implicitement, ces déclarations sous-tendent que l'équilibre des finances publiques pourrait n'être atteint qu'en 2007. Une couleuvre difficile à avaler pour Bruxelles qui vient tout juste d'accepter de reporter l'objectif d'équilibre des déficits publics des pays de la zone euro de 2004 à 2006. Le commissaire européen chargé des Affaires économiques trouve dans le projet de 2003 un dernier sujet d'inquiétude dans le fait que le gouvernement a construit son budget sur l'hypothèse d'un déficit de 2,6%. Selon Pedro Solbès, ce niveau "reste dangereusement trop près du seuil des 3% du PIB" autorisé par la pacte de stabilité et de croissance. En cas d'aléa économique important, la France serait contrainte de laisser filer les dépenses publiques, ce qui la conduirait hors des clous de l'orthodoxie budgétaire recommandée par Bruxelles.La copie budgétaire du gouvernement Raffarin devrait être soumise à une "évaluation complète et approfondie" par les experts de la Commission européenne. Cette dernière rendra ensuite un avis définitif.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :