Léger repli du moral des ménages en France

 |   |  243  mots
Cela aurait pu être pire. En septembre, le moral des Français a bien résisté. L'indicateur résumé d'opinion ne s'est replié que très légèrement à -18 contre - 17 en juillet (il n'y a pas de publication de cette statistique en août). Les ménages ne manquaient pourtant pas de motifs d'inquiétude : hausse continue du chômage, renchérissement du coût de l'essence, chute des marchés boursiers - le CAC 40 a cédé 15% sur le seul mois de septembre -, risque de conflit au Proche-Orient. En fait, même si l'opinion des Français sur les évolutions du niveau de vie en France - depuis un an et d'ici un an - se dégrade, en revanche souligne l'Insee, "tout en ressentant un affaiblissement de leur situation financière personnelle depuis six mois, les ménages estiment que celle-ci devrait s'améliorer dans les mois qui viennent. Leur opinion sur l'opportunité d'acheter se redresse légèrement".Cette enquête permet donc d'écarter un risque soudain d'effondrement de la demande. La consommation, principal pilier de la croissance française, devrait donc rester solide, d'autant qu'après avoir eu le sentiment de subir une période d'inflation marquée, les Français se disent "plus confiants quant à l'évolution future des prix".Le gouvernement, qui a construit son budget 2003 sur une hypothèse de croissance de 2,5%, aura bien besoin d'une consommation solide pour tenir ses objectifs.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :