Le marché automobile français un peu moins déprimé en septembre

 |  | 410 mots
Lecture 2 min.
Après un mois d'août particulièrement mauvais, marqué par une chute des immatriculations de 17,7%, le marché automobile français montre des signes de stabilisation. En septembre, les immatriculations de voitures particulières neuves ont affiché une progression symbolique de 0,2% (en données brutes) par rapport au même mois de l'an dernier. A jours ouvrables comparables, les immatriculations de septembre sont cependant en baisse de 4,6% par rapport à septembre 2001. Sur les neuf premiers mois de l'année, les ventes de voitures neuves ont reculé de 4,7% par rapport à la même période de 2001. Commentant ces chiffres, le Comité français des constructeurs autombiles (CCFA), a estimé que "le marché automobile continue à se situer à un bon niveau, compte tenu de la conjoncture économique actuelle, et demeure en ligne avec les prévisions". Sur le marché hexagonal, la moindre dégradation du marché observée le mois dernier profite particulièrement aux groupes étrangers. En effet, Renault (-4,5%) et PSA Peugeot Citroën (-4,3%) ont enregistré une baisse de leurs ventes le mois dernier. En septembre, la part de marché des marques françaises a chuté de presque trois points à 60,1%. En revanche, les immatriculations du groupe Ford (marques Ford, Volvo, Jaguar, Land Rover) ont augmenté de 11,1%, celles de Fiat (Fiat, Alfa Romeo, Lancia) de 6% et celles de BMW de 26,6%, la marque allemande étant soutenue notamment par la Mini. DaimlerChrysler (Mercedes, Chrysler, Smart) a augmenté ses ventes de 3,7%, tandis que le groupe Volkswagen (VW, Audi, Seat, Skoda) a suivi la tendance du marché avec une progression de 0,2%. General Motors (Opel, Saab) a enregistré une baisse de 4% de ses ventes. Par ailleurs, les marques asiatiques ont maintenu leur dynamisme. Les constructeurs japonais ont accru leurs ventes de 32,2%, portant leur part de marché à 6,1% (+1,5 point en un an). Toyota a réalisé le meilleur mois de septembre de son histoire en France, avec une hausse de 41,3% de ses immatriculations. Le modèle de Toyota le plus vendu en France est la Yaris dont il s'est vendu 24.531 modèles. Au delà du seul marché français, le constructeur japonais ne cache pas ses ambitions en Europe. Après plusieurs années de pertes, le groupe prévoit d'équiliber ses comptes sur le Vieux continent cette année (exercice clos fin mars 2003) et prévoit de commercialiser en Europe 740.000 véhicules environ. Toyota serait alors tout près de son objectif annuel de 800.000 voitures vendues, cap que le groupe n'a pourtant prévu de franchir qu'en 2005.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :